publicité

Vendée : les agriculteurs en colère préfèrent discuter... pour le moment

A l'invitation de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA) de Vendée, tous élus de la filière agricoles étaient invités à se réunir autour d'une table à La Roche sur Yon. Face à la crise actuelle, ils voulaient réfléchir à des solutions.

  • E. Soulard & D. Raveleau
  • Publié le , mis à jour le
En Vendée, ils ont préféré le dialogue aux opération coups de poing. A La Roche sur Yon, ce vendredi 29 janvier 2016, des représentants de producteurs, des transformateurs et des distributeurs ont répondu à l'invitation de la FDSEA85. Une table ronde inhabituelle.

Il y a urgence

La crise qui touche le secteur est profonde. Pour tous, il est urgent de trouver des solutions. Des mesures ont été évoquées... reste à les concrétiser dans les prochains jours. 

Le lait que l'on a produit ne nous rapporte même pas"

Les trésoreries des exploitations sont dans le rouge. Exemple avec Sylvie Douillard, productrice de lait à La Chaize le vicomte (85) : "On a fait nos calculs pour 2015. On a produit 40.000 litres de lait en plus et on perd 45.000€. Le lait que l'on a produit ne nous rapporte même pas."

Pour Miguel Jonchère, représentant d'hypermarchés Leclerc en Vendée, les grandes surfaces ont déjà fait des efforts en 2015, la revalorisation du lait. Il ne sait pas pourquoi les agriculteurs n'ont pas eu de répercussions. Il ne voit pas ce qu'il peut faire de plus.

Les producteurs laitiers réclament 8 centimes d'euros en plus par litre. Ils voudraient vendre leur lait à 0,36€/litre pour rentrer dans leurs frais.

Petite victoire pour Brice Guyau, le président de la FDSEA85, ce matin. Tous ont accepté d'établir une charte laitière de valeurs afin de permettre un prix rémunérateur pour les producteurs.

Les différents acteurs conviennent qu'il  ne faut pas laisser mourir les agriculteurs. De nouveaux modèles  agricoles et industriels doivent être inventés. Raymond Doizon, directeur général délégué du groupe Fleury Michon pensent que les circuits courts et le "manger local" sont peut être des solutions à travailler.

Les agriculteurs vendéens restent toutefois vigilants les prochains jours. Si certains acteurs de la filière ne jouaient pas le jeu, ils pourraient passer à l'action.

L'actu de votre région en vidéo

A Trélazé, Hollande se félicite de la "tendance" à la "baisse du chômage"

François Hollande qui a fait du chômage la condition d'une nouvelle candidature en 2017 s'est félicité mercredi à Trélazé (Maine-et-Loire) que la tendance du chômage soit à la baisse. Il avait auparavant visité une entreprise du département.

Lire l'article
VIDÉO. À Trélazé, Hollande se félicite de la "tendance" à la "baisse du chômage"
les + lus