Vendée : le passage du Gois classé “site d'intérêt national et patrimonial”

Le passage du Gois entre Beauvoir-sur-mer et l'île de Noirmoutier. / © Boris Vioche France 3 Pays de la Loire
Le passage du Gois entre Beauvoir-sur-mer et l'île de Noirmoutier. / © Boris Vioche France 3 Pays de la Loire

Le classement du site naturel du passage du Gois a été publié au journal officiel ce samedi 4 novembre devrait donner plus de visibilité au lieu.

Par Christophe Amouriaux

C'est un tout un ensemble paysager de la Vendée qui a été reconnu et classé au titre des sites d'intérêt national et patrimonial. Il s'agit du passage du Gois, de l'île de la Crosnière et du polder de Sébastopol.

Au coeur de ce paysage, il y a la chaussée submersible qui relie l'île de Noirmoutier au continent à hauteur de la commune de Beauvoir-sur-Mer.

Le passage du Gois à Noirmoutier / © Fabienne Béranger-France 3 Pays de la Loire
Le passage du Gois à Noirmoutier / © Fabienne Béranger-France 3 Pays de la Loire

Qu'est-ce que ça change ?


Comme l'indique le communiqué de la préfecture de Vendée, ce classement instaure un régime de protection pour assurer la conservation et la transmission du site aux générations futures. (...) Conserver signifie valoriser le patrimoine et aussi maintenir et développer les activités.


Réaction

Le sénateur de Vendée Bruno Retailleau a réagi sur son compte twitter la reconnaissance d'un "lieu unique".


Et après, le classement mondial ?

"La reconnaissance nationale est une première étape vers l'objectif du classement mondial à l'Unesco."

Noël Faucher, président de la communauté de communes de l'île de Noirmoutier devant le passage du Gois / © Boris Vioche France 3
Noël Faucher, président de la communauté de communes de l'île de Noirmoutier devant le passage du Gois / © Boris Vioche France 3


Noël Faucher, le président de la communauté de communes de l'île de Noirmoutier voit loin. Mais la route reste encore longue. Il faudra d'abord rentrer dans le cahier des charges de nouveau classement national avec par exemple la création d'un local d'accueil pour les visiteurs. Pour mettre en valeur les lieux, une journée sans voiture sur le Gois est dans les cartons.


Sur le même sujet

exposition des dessins d'un réfugien syrien

Près de chez vous

Les + Lus