publicité

Aisne : contraints de jeter 10 000 L de lait pour ne pas payer de pénalité

Les quotas laitiers sont de l'histoire ancienne. Maintenant, les éleveurs passent des contrats. Mais pour chaque litre fourni en trop, ils paient une pénalité. Exemple à la Celle-sous-Montmirail (02) sur l’exploitation de trois frères.

  • LB
  • Publié le
1 mois de traite des vaches déversé dans les champs pour ne pas payer de pénalité... © France 3 Picardie

© France 3 Picardie 1 mois de traite des vaches déversé dans les champs pour ne pas payer de pénalité...

Depuis la fin des quotas européens en avril 2015, la laiterie avait maintenu le volume de production annuel de cette ferme à près de 1 million de litres de lait. En septembre 2015, le volume est revu à la baisse : 110 000 litres de moins. Chaque litre livré en trop est facturé 28 centimes.
Acte de désespoir de producteurs laitiers

Interviews : Paul Lefebvre, producteur de lait – Guy Lefebvre, producteur de lait. Reportage de Jean-Pierre Rey et Stanislas Madej.  -  France 3 Picardie

 

les + lus
les + partagés