publicité

Troisième journée de l'air : ATMO veille à la qualité de l'atmosphère depuis bientôt 40 ans

La troisième édition de la Journée régionale de l'air est consacrée à l'exposition des populations à la pollution atmosphérique. Basée à La Rochelle, l'association ATMO mesure depuis 1976 la qualité de l'air en Poitou-Charentes.

  • Baptiste Cogitore
  • Publié le , mis à jour le
© Noro8 : "Fresh Air" / FlickR CC

© Noro8 : "Fresh Air" / FlickR CC

On croise souvent ses camions carrés équipés de capteurs atmosphériques dans les rues de nos villes. Depuis près de vingt ans, l'association ATMO Poitou-Charentes analyse le taux de pollution de l'air dans les quatre départements de la région. Chaque jour, son site publie la carte de la pollution atmosphérique et les taux de concentration de particules fines. Un outil d'information précieux mis à disposition des Poitevins et des décideurs politiques, "pour leur permettre d'agir en faveur d'un air de bonne qualité", dixit Gérard Bacles, président de l'association.
© ATMO / Capture d'écran

© ATMO / Capture d'écran

Outre les capteurs mobiles, installés à la demande, ATMO dispose d'instruments fixes pour mesurer la concentration des pollens, des oxydes d'azote, des pesticides d'origine agricole, ou encore des particules fines.

Une "bonne" qualité de l'air 

La cartographie, à long terme, permet de tirer un bilan plutôt positif : "Globalement, la qualité de l'air est bonne huit jours sur dix à Poitiers". "Bonne", c'est-à-dire inférieure à 4 sur une échelle de 10, explique le directeur d'ATMO, Alain Gazeau, dans un entretien donné à nos confrères de Centre Presse. Cela n'empêche pas les indices de grimper jusqu'à 9 ou 10, notamment en cas d'absence de vent. Mais "le taux de particules est plutôt stable dans la région", affirme M. Gazeau.
Un des capteurs installés par l'ATMO dans une rue de Poitiers. © FTV

© FTV Un des capteurs installés par l'ATMO dans une rue de Poitiers.


Aider à protéger la population

En lien avec les pouvoirs publics et les autres associations régionales de mesure de l'air, ATMO Poitou-Charentes permet d'identifier plus précisément les sources de pollution atmosphérique, ses effets sur la santé et les bâtiments, etc. L'association peut recommander de prendre des mesures pour protéger les populations les plus exposées, comme les enfants ou les personnes âgées.

Cette journée régionale de l'air est d'ailleurs consacrée cette année à la protection des populations. Le public ciblé par cette journée reste principalement les collectivités, les associations de défense de l'environnement et des consommateurs et les bureaux d'étude en environnement. Les rencontres ont lieu aux Salons Blossac, à Poitiers, le jeudi 13 novembre.

ATMO Poitou-Charentes emploie une quinzaine de salariés et dispose d'un budget de 1,4 millions d'euros.
les + lus