Les salariés de la Scierie de Belvès ne veulent pas être condamnés