Sites à risques : l'Etat financera la mise en sécurité pour les riverains

Depuis la catastrophe d'AZF à Toulouse en 2003 les riverains des sites à risques sont obligés de sécuriser leurs habitations. La décision est tombée: l'Etat et les collectivités locales prendront en charge les travaux. Les riverains de l'usine Arkéma à Marseille vont être les premiers bénéficiaires 

L'usine ARKEMA dans le quartier de Saint-Menet à Marseille
L'usine ARKEMA dans le quartier de Saint-Menet à Marseille
Les riverains de l'usine Arkéma seront les premiers à bénéficier d'un programme d'accompagnement des risques industriels financé par l'Etat et les collectivités territoriales.
Depuis la catastrophe d'AZF à Toulouse tous les riverains situés à proximité d'un site à risques ont l'obligation d'effectuer des travaux de mise en sécurité, en général une pièce de confinement avec un point d'eau, des travaux dont le coût peut s'élever jusqu'à 15 000 euros . Depuis, de nombreuses associations de riverains s'étaient mobilisées pour refuser de prendre en charge le montant de ces aménagements . Aujourd'hui la décision a été tranchée:  l'Etat et les collectivités locales prendront en charge le montant de ces dépenses, un véritable soulagement pour les riverains.

Reportage Robert Papin et Ludovic Moreau

Interviews : Jean-André Shafer Riverain de l'usine Arkéma, Miryam Janin Présidente du Comité d'Intérêt de Quartier de la Millière et Valérie Boyer Députée maire du 11e et 12e arr. de Marseille
durée de la vidéo: 01 min 54
Arkéma : travaux de mise en sécurité pour les riverains

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter