Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

“Okja” au Festival de Cannes : Netflix échauffe les esprits sur la Croisette

« Okja », le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho, tout premier film produit et distribué par Netflix  / © Netflix
« Okja », le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho, tout premier film produit et distribué par Netflix / © Netflix

C'est LA polémique de ce début de festival. Netflix, la plateforme aux 100 millions d'abonnés, présente 2 films en compétition pour la Palme, films qui, même s'ils sont primés, ne devraient pas être projetés dans les salles de cinéma françaises. La projection du premier, "Okja", a nourri le débat.

Par Hélène Leroyer, Jacqueline Pozzi

Des sifflets, une interruption de plusieurs minutes, et finalement des applautissements. La première projection d'"Okja" à la presse ce vendredi 19 mai au matin a été mouvementée..."Okja", du Sud-coréen Bong Joon-ho, c'est le premier film coproduit par Netflix en compétition pour la Palme d'or.

Le film raconte l'étrange histoire d'une jeune fille sud-coréenne qui se bat pour conserver auprès d'elle son meilleur ami, un cochon génétiquement modifié. Il a été applaudi par les spectateurs au moment où les lumières se sont rallumées, mais la projection avait mal commencé : le logo Netflix a été copieusement sifflé, et un incident technique a conduit à une interruption de 7 à 8 minutes.

Le réalisateur Bong Joon-ho a dédramatisé :

"Il y a toujours des problèmes techniques dans les festivals, alors là, je suis très heureux que vous ayez pu voir les premières séquences deux fois".

Nous avons recueilli les impressions des spectacteurs, à chaud, à la sortie de cette première projection :

 

L'avis des spectateurs
Réactions recueillies à la sortie de la première projection d'"Okja", film au coeur de la polémique sur Netflix au festival de Cannes 2017. - France3Cotedazur - Gérald Teissier

Depuis l'annonce de la sélection d'"Okja" et d'un autre film distribué par Netflix, "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach (en compétition dimanche), la polémique ne fait que se durcir entre la plate-forme américaine et les défenseurs des salles de cinéma.

Car le géant du streaming ne prévoit pas de sortir ces 2 oeuvres dans les salles françaises.

Sous la pression, les organisateurs du festival ont donc modifié leur règlement : à partir de 2018, tout film en compétition devra sortir en salle.

La polémique est allée jusqu'à s'inviter au sein du jury de ce 70ème festival. Pedro Almodovar, le président, a pris position :

"Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d'or ou un autre prix décerné à un film ne puisse pas être vu en salles".

L'Américain Will Smith a défendu une position plus nuancée :

"Chez moi, Netflix est utile car (les gens) peuvent voir des films qu'ils n'auraient pas pu voir autrement".


« Okja », l’amitié d’une petite fille et d’un animal génétiquement modifié

Ce film fantastique sera diffusé le 28 juin sur Netflix. Il évoque l'amitié d'une petite fille avec un animal imposant, génétiquement modifié, sur lequel une multinationale tente de mettre la main.
BA Okja


A lire aussi

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Un homme tué par balle à Tourrettes-sur-Loup

Près de chez vous

Les + Lus