Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Le préfet autorise le tir de loups dans la vallée de la Vésubie et les Préalpes de Grasse

© PATRICK PLEUL / DPA / AFP
© PATRICK PLEUL / DPA / AFP

Le préfet des Alpes-Maritimes vient d'autoriser à partir de ce vendredi 1er mai et pour une durée de 2 mois, une opération de tir de prélèvement de loups dans la vallée de la Vésubie et les Préalpes de Grasse. Détail de communes concernées.

Par @annelehars

Liste des communes concernées par ces tirs de prélèvements : BELVEDERE, LA BOLLENEVESUBIE, LANTOSQUE, LUCERAM, ROQUEBILLIERE, SAINT-MARTIN-VESUBIE et UTELLE, hors de la zone coeur du Parc National du Mercantour, ainsi que dans les Préalpes de Grasse dans les communes de ANDON en partie, CAUSSOLS, CIPIERES, COURMES, COURSEGOULES, GOURDON, LE BAR-SUR-LOUP et SAINT-VALLIER-DE-THIEY.

Selon la préfecture des Alpes-maritimes, le département est de loin le plus touché par les prédations. Celles-ci ont concerné près de 35% des pertes
connues au niveau national en 2014. 

Dans un communiqué, il est aussi précisé que "ce prélèvement s’intègre dans le quota d’animaux susceptibles d’être prélevés sans nuire au maintien dans un état de conservation favorable des populations de loup au sein de leur aire de répartition naturelle, défini au plan national dans le cadre du plan loup."

510 victimes depuis le début de l'année 2015

Depuis le début de l'année 2015, 156 attaques ayant occasionné 510 victimes sont attribuées au loup dans les Alpes-Maritimes.

Les bergers reçus par la ministre de l'Environnement :

Plusieurs bergers étaient ce mercredi à Paris au ministère de l'Environnement. Ils ont été reçus par Ségolène Royal. Christian Estrosi pour la Métropole de Nice Côte d'Azur et Christophe Castaner, maire de Forcalquier étaient à leur coté. Le député-maire de Mice et les bergers ont souhaité qu'il soit surtout possible de tuer plus de loups sauvages car l'animal est considéré pour l'instant comme un animal protégé.

Deux représentants des bergers à la sortie du ministère :

Jacques Courron Président fédération départementale ovine 06 et Francis Solda Pdt centre d'études et de recherches pastorales Alpes-Méditerranée

La délégation avait formulé quatre propositions, dont celle de faire des tirs de défense dans tous les parcs nationaux y compris celui du Mercantour.

Sur le même sujet

Festival de Cannes : les spécialistes du sous-titrage au travail

Près de chez vous

Les + Lus