Attentat de Nice: Vincent Delhomel condamné à un an de prison ferme

Vincent Delhomel cet après-midi au Palais de Justice de Nice / © France 3 Côte d'Azur
Vincent Delhomel cet après-midi au Palais de Justice de Nice / © France 3 Côte d'Azur

Poursuivi pour escroquerie et abus de confiance par l'association qu'il avait co-fondée après l'attentat terroriste de Nice, Vincent Delhomel, dont le procès avait été reporté à deux reprises,  a été amené de force par la police au palais de justice. Il a été condamné.

Par Catherine Lioult

► Dernière minute :

Vincent Delhomel a été condamné à 18 mois d'emprisonnement dont un an ferme.

Attentat de Nice: un an de prison ferme pour l'ex-porte-parole de l'association de victimes
L'ancien porte-parole de l'association des victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, "Promenade des Anges", a été condamné mercredi à un an de prison ferme pour avoir détourné environ 9.000 euros et écroué à l'issue de son procès. Intervenants : Emilie Petitjean Présidente de l'association "Promenade des Anges" et Me Zia Oloumi Avocat de Vincent Delhommel-Desmarest - CHAILLAN Coralie, VERDI Laurent et JUVIGNY Jimmy




► Retour sur le procès :

A l'audience, deux versions se sont affrontées. "Un escroc, un voyou !", a tonné l'avocat de l'association, Me Julien Darras, dans un plaidoyer aux accents de réquisitoire. "C'est quelqu'un de fragile dont le procès était inutile", a contesté Me Zia Oloumi, l'avocat du prévenu qui a indiqué qu'il ferait appel et fustigé une stratégie du "bouc-émissaire" de la part du parquet. "Je ne voudrais pas qu'on condamne un homme parce qu'on se sent fautif de ce qui s'est passé et faire croire que tout est fait pour défendre les victimes", avait-il plaidé.

Il n'est pas venu spontanément à une audience prévue ce mercredi et deux fois reportée, la police est allé le chercher à son domicile après avoir cassé une vitre pour rentrer chez lui.
Le procès de Vincent Delhomel devant le tribunal correctionnel de Nice a donc bien commencé, mais avec plus d'une heure de retard.
L'ancien co-fondateur, et porte-parole de Promenade des Anges doit répondre d'abus de confiance et escroquerie devant le tribunal correctionnel de Nice au détriment de l'association de victimes de l’attentat de la Promenade des Anglais.


Dans son réquisitoire, le procureur vient de réclamer à son encontre 2 ans de prison dont 6 avec sursis avec mise à l'épreuve avec une obligation  de rembourser les victimes. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Attentat de Nice: un an de prison ferme pour l'ex-porte-parole de l'association de victimes

Près de chez vous

Les + Lus