Bagarre entre "ultras" niçois et des supporters nord-irlandais : toutes les images

Une bagarre a éclaté samedi soir à Nice vers 23 heures rue Saint François de Paule, peu après la fin du match de l'Euro 2016 Angleterre-Russie à Marseille. Elle a impliqué 20 à 30 "ultras" niçois et des supporters nord-irlandais, faisant neuf blessés dont un souffrant d'un traumatisme crânien.

Un match Pologne-Irlande est prévu ce dimanche à 18H à Nice dans le cadre de l'Euro 2016.
Un match Pologne-Irlande est prévu ce dimanche à 18H à Nice dans le cadre de l'Euro 2016. © F3
Selon la préfecture des Alpes-Maritimes vers 23H, des "ultras" niçois, entre 20 et 30 ont provoqué des supporteurs nord-irlandais dans le Vieux-Nice. Une bagarre a éclaté, avec des échanges de coups et de jets de bouteilles.

Reportage de Persia Bernard, Chapelard Raymond, Théron Olivier et Lemaire Sébastien :

durée de la vidéo: 01 min 20
Nice : Bagarre entre 20 à 30 "ultras" niçois et des supporters nord-irlandais : 9 blessés

Selon un policier nord-irlandais interrogé par l'AFP, "environ 20 à 30 jeunes Niçois ont commencé à jeter des bouteilles en direction des Nord-Irlandais, qui ont répliqué en faisant de même, avant que la police intervienne et les sépare". 







Réaction du patron du pub de la rue Saint François de Paule :

"Le cours Saleya était noir de monde, plein de supporters irlandais et polonais avant le match de demain. Tout le monde chantait, ça se passait bien. On était à table, et puis tout à coup on a entendu des bruits de bouteilles cassées, des hurlements. Alors on s'est levées, on est allées voir et tout le monde se battait en bas", a témoigné par téléphone à l'AFP Emeline Combi, une étudiante en sciences politiques qui a assisté à la scène.
"Ils (les hooligans) balançaient même des bouteilles sur la terrasse du resto, on a été obligées de reculer", a-t-elle ajouté. 


Au total, neuf personnes ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers et transportées au service des urgences de l’Hôpital Pasteur,  a indiqué la préfecture.

Réaction du préfet ce dimanche matin :

durée de la vidéo: 00 min 29
Adolphe Colrat Préfet des Alpes-Maritimes suite aux affrontements à Nice

Un traumatisme crânien

L’une d’entre elles a subi un traumatisme crânien après avoir chuté d’un réverbère, et est sortie de l’hôpital ce matin.
Le Procureur de la République a ouvert une enquête pour identifier les auteurs des violences, trois personnes ayant été interpellées dès hier soir.

Christian Estrosi, le maire LR de la ville de Nice, a condamné les violences sur son compte twitter : "Le comportement de ces #hooligans est inacceptable et doit être condamné très sévèrement." 

Un match Pologne-Irlande est prévu dimanche à 18H00 à Nice dans le cadre de l'Euro 2016.
De nombreux supporteurs polonais se trouvaient dans les cafés voisins mais n'ont pas pris part à la bagarre. Plusieurs prenaient des selfies avec leurs homologues nord-irlandais, a constaté l'AFP.
Les autorités ont prévu de mettre l'accent sur la surveillance des supporters niçois dimanche, a indiqué la préfecture.
- avec AFP -
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport sécurité société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter