Cédric Herrou aurait hébergé et fait circuler des migrants, il sera jugé en janvier

Cédric Herrou et son avocate devant la gendarmerie de Breil-sur-Roya. / © Josette Sanna
Cédric Herrou et son avocate devant la gendarmerie de Breil-sur-Roya. / © Josette Sanna

Un militant d'une association qui aurait véhiculé et hébergé des migrants à Saint-Dalmas-de-Tende, devait être jugé ce mercredi par le tribunal correctionel de Nice. L'audience est reportée au 4 janvier 2017, son avocat étant indisponible et de nouveaux témoins devant être entendu.

Par ALH et JC Routhier

Cédric Hellou est un agriculteur de la vallée de la Roya. Il doit comparaître devant de tribunal de Nice pour aide à l’entrée, à la circulation et au séjour de personnes en situation irrégulière. 
Agé de 37 ans, il risque 30.000 € d'amende et 5 ans de prison pour avoir véhiculé et hébergé des migrants venant du Darfour, mais aussi des jeunes filles dont une jeune mineure. Des faits commis en octobre dernier.
Son avocat, Me Olomi, retenu par une autre affaire à Paris, avait demandé un report de l'audience, sans que le parquet ne s'y oppose. Cédric Herrou a obtenu ce mercredi du tribunal, la récupération de son permis de conduire et l'autorisation de sortie du territoire.

Cédric Herrou avait déjà été interpellé en août avec huit Erythréens à bord de son véhicule. Le parquet de Nice avait alors classé l'affaire sans suite, s'appuyant sur la législation qui permet d'accorder une "immunité" à titre humanitaire aux passeurs qui ne sont pas rétribués et qui agissent si la vie des personnes recueillies est jugée en péril.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mercredi 1er mars : 18 e édition du Forum Emploi et création d'emplois à Draguignan

Actualités locales

Les + Lus