Open d'Australie: Simon souffre mais passe

Au prochain tour, Gilles Simon affrontera l'Argentin Federico Delbonis, 53e mondial, un joueur qui "sert bien et tape très fort", contre lequel il a perdu deux de ses trois duels.
 / GREG WOOD / AFP
Au prochain tour, Gilles Simon affrontera l'Argentin Federico Delbonis, 53e mondial, un joueur qui "sert bien et tape très fort", contre lequel il a perdu deux de ses trois duels. / GREG WOOD / AFP

Le Niçois Gilles Simon n'était pas content de lui mercredi malgré sa victoire en cinq sets au deuxième tour de l'Open d'Australie sur le Russe Evgeny Donskoy en cinq sets 6-3, 5-7, 7-6 (7/1), 4-6, 7-5 et près de quatre heures de jeu.

Par Olivier Le Creurer

"J'ai eu l'impression que c'était lui le meilleur joueur sur le terrain. Heureusement j'ai des jambes et je m'en suis servi", a commenté le Français, tête de série N.14. Simon, 15e mondial, s'en voulait de ne pas avoir réussi à enfoncer le clou dans le deuxième set, alors que Donskoy, 91e mondial, "était en train de rater son match". "Je lui ai donné trop de signaux, il s'est mis à mieux jouer et c'est devenu dur", a-t-il dit.

Heureusement j'ai des jambes et je m'en suis servi

Les choses auraient pu encore plus mal tourner si le Français n'avait pas sauvé trois balles de set à 5-6 dans la troisième manche avant de prendre l'avantage dans le  tie-break. "J'ai fait un premier tour poussif, un deuxième extrêmement laborieux. Difficile d'être satisfait mais il reste la victoire", a-t-il reconnu. Simon n'a pas voulu évoquer les douleurs à l'épaule et aux abdominaux qui ont perturbé sa préparation, mais il a quand même semblé gêné, notamment au service.

Au prochain tour, il affrontera l'Argentin Federico Delbonis, 53e mondial, un joueur qui "sert bien et tape très fort", contre lequel il a perdu deux de ses trois duels.

A lire aussi

Vos commentaires

Sur le même sujet

La niçoise Denise Perrier, Miss Monde 1953, et 1ère Miss Monde française

Actualités locales

Les + Lus