Les Républicains et le FN se lancent chacun des “comités de riposte”

Le président LR de Paca Christian Estrosi et Philippe Vardon, conseiller régional FN de la région PACA. / © Maxppp
Le président LR de Paca Christian Estrosi et Philippe Vardon, conseiller régional FN de la région PACA. / © Maxppp

C'est le président de la région, Christian Estrosi qui en est l'instigateur. Son parti Les Républicains va mettre en place un "comité de riposte républicaine" au Front national. Première réunion ce mercredi 1er mars au QG de campagne de François Fillon. Le FN en veut faire pareil !

Par @annelehars

Selon le président LR de Paca Christian Estrosi, ce comité "va réunir à la fois des élus et des professionnels de certains secteurs (culture, économie, sécurité, santé, droit...) pour chiffrer les propositions de Marine Le Pen et les analyser sur un plan juridique".

"Puis nous allons rédiger des argumentaires pour les milliers de militants sur le terrain et donner des arguments à notre candidat", a-t-il précisé. 

Pour l'ancien maire de Nice,  "il faut parler aux ouvriers, aux agriculteurs, aux retraités, aux artisans, aux commerçants. Je les alerte, ils seront les premières victimes du projet de Marine Le Pen". 


"Depuis 30 ans que je combats et que je bats la famille Le Pen, j'ai acquis un certain savoir-faire. Je veux aujourd'hui le mettre à la disposition de François Fillon", déclare aussi celui qui avait remporté la région face à Marion Maréchal-Le Pen en 2015.

Les objectifs de ce comité ?

►"Répondre coup sur coup rapidement aux attaques du Front national
►Constituer un guide anti-FN détaillé et actualisé en permanence afin de dénoncer les propositions irréalisables
► Surveiller dans chaque région les abus des élus FN afin de les dénoncer localement et nationalement". 

La riposte à la riposte 

De son côté, Philippe Vardon, conseiller régional FN de la région PACA, a annoncé ce mardi dans un communiqué publié sur son compte Facebook, avoir "décidé de mettre en place une cellule de riposte contre Christian Estrosi, pour en dénoncer les double-discours permanents".

Cet autre comité de riposte va lui réunir à la fois "des élus et des professionnels de certains secteurs (culture, économie, sécurité, santé, droit) pour analyser les déclarations - sur le plan municipal, régional et national - de Christian Estrosi et les confronter à la dure épreuve des faits", selon Philippe Vardon.
- Avec AFP 

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Toulon : départ de la mission Jeanne d'Arc

Près de chez vous

Les + Lus