" Les Républicains font honte au parti du gaullisme et du rassemblement " selon Christian Estrosi

Le maire de Nice s'est exprimé  sur les réseaux sociaux à l'issue de l'exclusion des quatre ministres  "constructifs" et du départ du premier ministre du parti Les Républicains, et il ne mâche pas ses mots. 

Image d'illustration: Christian Estrosi au siège du parti Les Républicains
Image d'illustration: Christian Estrosi au siège du parti Les Républicains © MAX PPP
Ce mardi, une trentaine de membres sur les 126 que compte le bureau politique se sont déplacés au siège des Républicains à Paris, dont Laurent Wauquiez, Gérard Larcher, Christian Jacob, Bruno Retailleau ou le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti. 
A l'ordre du jour, l'exclusion de quatre ministres et responsables "constructifs" du gouvernement.  Le premier ministre Edouard Philippe avait annoncé son départ du parti, ce qui a été acté.

##fr3r_https_disabled##
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, le secrétaire d'État à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, le président du groupe UDI-Constructifs à l'Assemblée, Franck Riester, et le député du même groupe, Thierry Solère ne font plus partie des Républicains, ce qui met manifestement le maire de Nice, LR lui aussi, en colère.


##fr3r_https_disabled##


La décision du bureau politique de LR marque l'épilogue d'un feuilleton devenu interminable.
La semaine dernière, un premier bureau politique s'était tenu mais n'avait pu statuer, faute de quorum.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique les républicains
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter