Premiers secours : les gestes élémentaires expliqués aux collégiens

Tous les élèves de troisième doivent être sensibiliser aux gestes qui sauvent.  / © F3 Côte d'Azur
Tous les élèves de troisième doivent être sensibiliser aux gestes qui sauvent. / © F3 Côte d'Azur

En partenariat avec l'union des sapeurs pompiers des Alpes Maritimes, le collège Notre Dame de la Tramontane de Juan les Pins a organisé ce mardi une formation à la prévention et au secours de niveau 1 pour 150 élèves de 3è.

Par Coralie Chaillan


Etre capable d'apporter une aide en attendant les secours, c'est l'objectif de ces cessions de sensibilisation et de formation aux premiers secours et gestes qui sauvent. Ces séances durent 7h. Elles sont devenues obligatoire pour tous les élèves de 3° depuis la réforme des collèges. 

Ce que dit la loi 


instruction interministérielle n° 2016-103 du 24-8-2016
Une sensibilisation de tous les élèves en classe de troisième est généralisée.
Les objectifs fixés sont les suivants : à la fin de l'année scolaire 2016/2017, 50 % des élèves de troisième devront avoir reçu une formation à la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). 60 % en 2017/2018 et 70% en 2018/2019. Les élèves de troisième n'ayant pas bénéficié de la formation au PSC1 recevront une sensibilisation aux gestes qui sauvent. Ainsi dès cette année scolaire, 100 % des élèves auront reçu soit une formation au PSC1 soit une sensibilisation aux gestes qui sauvent.
Pour conduire ces formations, les chefs d'établissement s'assurent de la mise en place dans leur collège d'une formation à la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) ou au moins d'un module de deux heures aux gestes qui sauvent (GQS). Les chargés académiques du dossier secourisme accompagnent les chefs d'établissement pour la mise en œuvre de cette formation. Les formateurs aux GQS sont soit des formateurs en PSC, soit des formateurs SST, soit des formateurs PS, à jour de formation continue dans tous les cas.
Les préfets peuvent également apporter un appui pour accompagner le déploiement de l'apprentissage des premiers secours (PSC1 et GQS) au travers de la mobilisation des associations membres du conseil départemental de sécurité civile. À cet effet, une rencontre entre le préfet et l'inspecteur d'académie-directeur académique des services de l'éducation nationale intervient au cours du premier trimestre de l'année scolaire, notamment afin de faire le point sur les ressources, tant humaines que financières et logistiques, mobilisables pour ces formations.


REPORTAGE DE BERNARD PERSIA ET BENOITH LOTH


Au collège aussi on apprend les gestes qui sauvent

Intervenants :
  • Robert Ortali - Sapeur-pompier Antibes
    Et les élèves de 3° : Swan, Tohmas et Clémentine

Sur le même sujet

Une famille de huit enfants mise à l'abri en urgence

Près de chez vous

Les + Lus