Villefranche-sur-Mer: Un sous-marin permet l'étude des méduses en Méditerranée

Les scientifiques de l’Observatoire Océanologique vont tenter de prédire la présence de méduse Pelagia noctiluca sur nos plages. / © f3
Les scientifiques de l’Observatoire Océanologique vont tenter de prédire la présence de méduse Pelagia noctiluca sur nos plages. / © f3

Le cauchemar des baigneurs, les méduses envahissent régulièrement nos côtes. Mais peut-on prévoir leur arrivée? Des chercheurs de l'Observatoire océanographique de Villefranche-sur-Mer exploitent un tout nouveau sous-marin pour tenter de percer notamment le mystère de leurs déplacements.

Par @annelehars

Les scientifiques de l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer mènent «une mission exploratoire» dans les grands fonds de la Méditerranée.
Dans leur Yellow submarine, les scientifiques de l’Observatoire Océanologique vont tenter de prédire si la méduse Pelagia noctiluca risque d'envahir les plages azuréennes.
Cette pelagia, a une apparition plus ou moins importante suivant les années. Elle pourrait dépendre de la température de l'eau, des courants, de l'abondance du plancton dont elle se nourrit. Les « années à méduses », la Pélagie provoque de nombreuses brûlures aux baigneurs durant la saison estivale. Elle vit dans les eaux de surface , en Mer du Nord, Manche, Atlantique, et Méditerranée.


Reportage à Villefranche sur Mer de France Hélène, Masseglia Ariane et Gauthier Thomas :

Etude des méduses en sous-marin

Intervenants : Jean-Michel Grisoni - Ingénieur de recherche océanographe au CNRS Observatoire de Villefranche-sur-Mer, Carme Parareda -Ingénieur géomètre et Stefano Tiozzo - Chercheur à l'observatoire océanographique.

Sur le même sujet

Lucien Favre en conférence de presse

Près de chez vous

Les + Lus