L'AS Monaco attend la passation de pouvoir

L'attaquant colombein colombien Radamel Falcao (G) fête son but contre Lyon avec le défenseur de l'AS Monaco Kamil Glik,  le 23 avril 2016 / © JEFF PACHOUD / AFP
L'attaquant colombein colombien Radamel Falcao (G) fête son but contre Lyon avec le défenseur de l'AS Monaco Kamil Glik, le 23 avril 2016 / © JEFF PACHOUD / AFP

La couronne de champion de France détenue par le Paris SG n'a jamais été aussi proche de la tête de Monaco. L'équipe de Leonardo Jardim peut offrir à la Principauté un sacre attendu depuis 17 ans, au coup de sifflet final du match contre Lille à Louis-II dimanche 14 mai.

Par Pierre-Olivier Casabianca



"Daghe Munegu !". Toute la France connaît maintenant cette expression du patois monégasque qui veut tout simplement dire "Allez Monaco !".

Elle escorte la belle saison de l'ASM, club seulement éliminé en demi-finale de la Ligue des champions par la Juventus et en route vers un titre national que le Rocher attend depuis le printemps 2000 et la consécration de la génération David Trezeguet.

Aujourd'hui, la tête d'affiche c'est Kylian Mbappé, diamant de 18 ans. Lui et sa bande n'ont que trois points d'avance sur le PSG. Mais si les deux clubs gagnent dimanche, les Monégasques pourront quand même fêter le titre. Car il y a cette différence de buts colossale: +69 contre +51 pour des Parisiens qui n'auront plus qu'un match à jouer, alors que l'ASM en aura encore deux avec le match en retard contre Saint-Etienne mercredi 17 mai.

Une victoire contre le Losc permettra à Monaco de casser l'hégémonie parisienne depuis quatre saisons. Le PSG tomberait alors de haut etmesurerait que n'est pas Lyon qui veut. L'OL avait en effet gagné sept titres consécutifs au début des années 2000.
Pour que Monaco obtienne donc son huitième titre de champion de France, sans attendre ni dépendre de qui que ce soit, il lui faut donc une 28e victoire, une dixième consécutive en Ligue 1 cette saison.


"En mode robot"

Aussi, le coach Leonardo Jardim ne laisse rien au hasard. "Tout au long de la semaine, il nous a dit de ne pas perdre d'énergie hors de  l'entraînement", explique Thomas Lemar. "Nous sommes proches, mais rien n'est encore fait, assène son entraîneur. Pour gagner le titre, il faut rester totalement concentré".

Le Portugais sait qu'une panne d'essence dans la dernière ligne droite est toujours possible. Surtout pour une équipe qui disputera, dimanche, son 61e match de la saison, le treizième en six semaines. "Il y a besoin de concentration, sans rien lâcher, insiste encore Jardim. Ceux qui nous félicitent déjà pour des choses qui ne sont pas encore réalisées, veulent nous déconcentrer ou ne connaissent pas le terrain".

Depuis l'élimination contre la Juventus en demi-finale de Ligue des champions mardi, les staffs, technique et médical, s'affairent pour garder chacun sous pression. Ils sont aidés par Falcao, Raggi, Glik, Moutinho et Germain, les cadres, les plus expérimentés, ceux qui savent. Comme le dit ce dernier, les joueurs sont désormais "en mode robot", déconnectés de leur fatigue.


Hexagoal sera là

"On sait qu'on peut marquer l'histoire du club, reconnaît Lemar. On est conscient de ce qu'on fait. Mais on sait aussi que rien n'est acquis. Si on entre sur le terrain en se disant que c'est gagné, on ne gagnera pas". Cette volonté de ne pas anticiper la victoire colle parfaitement avec la mentalité
de Jardim, minutieux et pragmatique. "C'est l'expérience de ce métier", dit le Portugais.

Il sait le retentissement d'un sacre. "Pour les joueurs mais aussi pour tous les membres du staff, ce titre serait 'le plus' à valoriser de leur carrière".
Monaco serait un grand champion de France, avec de multiple records, dont ceux du club en nombre de points et de buts marqués. "J'aime beaucoup les records, poursuit Jardim. Mais la chose la plus importante est le titre national. Le reste est secondaire".

Jardim demande à ses joueurs d'être focalisés sur leur match. Mais le club, lui, prépare déjà les festivités. L'ASM a déjà prévenu ses supporters que ne serait toléré aucun envahissement de terrain, sous peine de poursuite et d'interdiction de stade. Et la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé qu'Hexagoal, le trophée du champion, serait dimanche 14 mai au soir à Monaco. Au cas où...

Sur le même sujet

Deux fans de Céline Dion à Nice (06)

Près de chez vous

Les + Lus