Aix-en-Provence : la petite chienne sauvée par des voisins va beaucoup mieux

Le vétérinaire a enlevé les points de suture à Bonnie, qui va beaucoup mieux. / © Les Amis de Sam
Le vétérinaire a enlevé les points de suture à Bonnie, qui va beaucoup mieux. / © Les Amis de Sam

C'est l'association les Amis de Sam qui donne des nouvelles de Bonnie. Et elle va beaucoup mieux. La petite chienne Jack Russel avait été maltraitée par son propriétaire. Les voisins l'entendaient gémir. Elle avait été retrouvée en sang dans un immeuble à Aix-en-Provence. 

Par Mariella Coste

C'est une vidéo postée par l'association les Amis de Sam sur leur page Facebook qui donne des nouvelles de Bonnie, la petite cheinne Jack russel qui avait été maltraitée par son propriétaire à Aix-en-Provence.
 

La petite chienne Jack Russel avait été maltraitée par son propriètaire. Une habitante d'une cité du quartier Encagnane avait alerté les bénévoles de l'association Les amis de Sam : deux petits chiens sur un balcon au 3e étage étaient en danger : l'un d'entre eux couvert de sang.Alertés par ses cris, des voisins avaient appelé les secours. La chienne avait la gueule en sang.
 

D'après des témoins la chienne a été frappée... à coup de tire bouchon.

Le propriétaire avait fini par ouvrir la porte avec la pression des habitants et de sa famille. Les deux chiens étaient récupérés et emmenés chez un vétérinaire. La chienne blessée a été opérée d'urgence, elle a eu près de 20 points de suture... Elle est maintenant hors de danger. La femelle a été baptisée Bonnie, et va mieux. Son compagnon d'infortune a été baptisé... Clyde. Ils sont tous deux dans des familles d'accueil. 


Plainte pour maltraitance

L'association a déposé une plainte pour maltraitance. Sylvie Roche, la présidente de l'association confie :

Nous sommes appelés plusieurs fois par jour pour des cas de maltraitances, c'est malheureusement une réalité"

Isabelle Terrin, avocate de l'association est ferme :

ça suffit, ce sont des actes de cruauté et de barbarie envers un être vivant : il faut absolument une réponse judiciaire, il faut appliquer la Loi"

Justement, sur le plan pénal la Loi prévoit jusqu'a 2 ans de prison ferme et 30 000 euros d'amende.

Le reportage de Frédéric Renard et Gilles Guérin :
 

Chien torturé à Aix-en-Provence


 

A lire aussi

Sur le même sujet

La guerre des fleurs In Situ

Près de chez vous

Les + Lus