Allauch : “After The Dream”, le nouveau projet de Philippe Echaroux

 After The Dream, une action participative qui a pour ambition de sensibiliser les jeunes générations au respect de l'environnement.
After The Dream, une action participative qui a pour ambition de sensibiliser les jeunes générations au respect de l'environnement.

L'artiste marseillais Philippe Echaroux a projeté des portraits d'habitants sur des amas de déchets collectés dans les rues de Los Angeles. Il lance l'initiative After The Dream, une action participative qui a pour ambition de sensibiliser les jeunes générations au respect de l'environnement. 

Par Sidonie Canetto

Pour témoigner du péril écologique qui frappe toute la planète même dans des lieux qui font rêver comme la Cité des Anges, l'artiste marseillais Philippe Echaroux a projeté des portraits d'habitants sur des amas de déchets collectés par l'artiste dans les rues de Los Angeles. Il lance l'initiative After The Dream, une action participative qui a pour ambition de sensibiliser les jeunes générations au respect de l'environnement. 

Après son travail sur Los angeles, c'est à Allauch que le plasticien et street artist  a décidé de travailler. Intitulé  "After the dream", son nouveau projet, le street artist marseillais a fait ses premiers essais sur les hauteurs d'Allauch...
PHILIPPE ECHAROUX
Pour témoigner du péril écologique qui frappe toute la planète même dans des lieux qui font rêver comme la Cité des Anges, l'artiste marseillais Philippe Echaroux a projeté des portraits d'habitants sur des amas de déchets collectés par l'artiste dans les rues de Los Angeles. Il lance l'initiative After The Dream, une action participative qui a pour ambition de sensibiliser les jeunes générations au respect de l'environnement. Nous l'avons retrouvé sur les hauteurs de la ville.  - FREY Mélanie, PELERAN Marie-Agnès, BAIX Sophie

C'est à Los Angeles, mégapole qui vend du rêve au monde entier qu'est né "after the dream".D'abord le photograpahe réalise des portraits, pas des stars, des passants rencontrés au hasard, puis il collecte, attrape, ramasse, papiers, carton, plastique: ce qui traîne dans la rue...
il accroche ces détritus sur un fil et y projette les portraits d'anonymes.

Des performances qu'il fige en les photographiant. La démarche se veut utile, écolo, citoyenne.
L'artiste s'adresse aux générations futures et  propose de l'imiter via son site :after the dream.org


Sur le même sujet

PHILIPPE ECHAROUX

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne