Arles : une croix gammée découverte peinte sur le mémorial du camp tzigane de Saliers

La stèle du mémorial du camp de concentration de Saliers. / © bouvine.com
La stèle du mémorial du camp de concentration de Saliers. / © bouvine.com

Une croix gammée a été découverte aujourd'hui, peinte sur la stèle d'un mémorial du camp tzigane de Saliers, près d'Arles. C'était un camp de concentration en Camargue, longtemps oublié. 700 Tziganes, Roms et Gitans y ont été détenus.

Par Karine Bellifa

La croix gammée a été découverte ce vendredi peinte sur le mémorial. C'est une stèle en métal scellée au milieu d'un pré sur la route départementale 37 qui relie Albaron à Saliers, près d'Arles. La stèle avait été inaugurée en février 2006 pour commémorer ce camp de concentration de Camargue oublié pendant 60 ans.
 

700 détenus

C'était un camp de détention pour les Gitans, Tziganes et Roms géré par le régime de Vichy de 1942 à 1944. 700 personnes y ont été détenues dans des conditions terribles à une dizaine de kilomètres d'Arles. La sculpture en acier montre des détenus qui tentent de passer dans l'entrebâillement d'une porte. 

Des milliers de Tziganes internés en France

En décembre 2015, le gouvernement français a pour la première fois rendu officiellement hommage aux milliers de Tziganes internés dans l'Hexagone durant la Seconde Guerre mondiale, à l'occasion du 70e anniversaire de la fermeture du camp de Jargeau (Loiret). La France comptait plusieurs camps de Tziganes, notamment à Arc-et-Senans (Doubs), Fort-Barraux (Isère), Mérignac (Gironde), Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), Gurs (Pyrénées-Atlantiques), Poitiers, Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire).

Un génocide

Environ 6.000 nomades français ont été internés en France par le régime de Vichy durant la Seconde Guerre mondiale, selon les estimations des historiens. Le génocide
des Tziganes en Europe par les nazis a fait au moins 300.000 morts.


Sur le même sujet

Attentat de Barcelone : la réaction des niçois

Près de chez vous

Les + Lus