Arles : expérimentation d'une nouvelle méthode de démoustications testée au Sambuc

Ces pièges ont permis d'éliminer 300 000 moustiques en 2016
Ces pièges ont permis d'éliminer 300 000 moustiques en 2016

Les bornes anti-moustiques ont permis d'éliminer 300 000 moustiques en 2016. Cette méthode est une alternative à la démoustication faite par épandage au BTI biologique, qui n'a aucun impact sur l'humain mais qui perturbe la chaîne alimentaire en tuant d'autres insectes.

Par Marc Civallero

Pour faire face à l'invasion de moustiques en Camargue, il y a une dizaine d'années, l'Entente interdépartementale de la démoustication a proposé de traiter les zones habitées au BTI, un produit chimique inoffensif pour les humains qui tue les larves de moustiques. Le problème est qu’il tue par la même occasion d’autres espèces d’insectes et perturbe la chaîne alimentaire et la biodiversité. 

Avec cette nouvelle méthode expérimentée au Sambuc inventée par deux jeunes ingénieurs du pays d’Arles Simon Lillamand et Pierre Bellagambi, scientifiques et élus espérent avoir trouvés une solution alternative fiable. 

 Les 16 bornes anti-moustiques installées au Sambuc imitent la respiration humaine en émettant du dioxyde de carbone de manière saccadée, comme peut le faire un homme.
 Ainsi attirés, les moustiques sont ensuite aspirés dans un réservoir dont ils ne peuvent plus ressortir.

Reportage Héléne Bouyé et Olivier Ducros-Renaudin
Arles : opération démoustications au Sambuc
Interviews : Brigitte Poulin chef département Ecosystèmes réserve de la Tour du Valat et stephan Arnassan chef du pôle biodiversité et patrimoine naturel Parc naturel regional de Camargue

 

Sur le même sujet

Interview d'Annick Richard

Près de chez vous

Les + Lus