Le Musée Réattu d'Arles, dévoile ses trésors photographiques

© Henri Cartier Bresson / Magnum Photos
© Henri Cartier Bresson / Magnum Photos

Les réserves du Musée Réattu d'Arles regorgent de trésors patiemment amassés par ses locataires successifs. L'exposition "Oser la photographie" qui s'est ouverte cet été et se poursuit jusqu'au 3 janvier, rend hommage à des découvreurs! Gagnez vos entrées ici en participant à notre jeu.

Par Pernette Zumthor

Oser la photographie
50 ans d'une collection d'avant-garde à Arles
Jusqu'au 3 janvier 2016
Musée Réattu, Arles

Un musée réinventé

Cet été, c'est à une collection très audacieuse que Pascale Picard, conservatrice du Musée, va rendre hommage : celle de Jean-Maurice Rouquette et Lucien Clergue, constituée dans les années 60. Le conservateur et l'artiste vont marquer l'histoire du musée Réattu, consacré jusqu'alors à la grande peinture d'histoire.

Dès 1965, ils osent le pari de la photographie, dont découleront le festival des Rencontres devenu Les Rencontres de la Photographie et la création de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie, offrant ainsi à leur ville natale un statut envié de tous.

Aujourd'hui, plus que jamais, cette distinction de capitale de la photo lui garantit de très beaux lendemains. Mais plus durable encore, ils vont contribuer à offrir à la photographie en France, un statut d'art majeur, le 8ème du nom.

Oser la photographie, 50 ans d'une collection d'avant-garde.


Et l'on se prend à rêver : Arles, les années '60, les premières corridas, Picasso,.. le charme de la ville, son histoire artistique et son patrimoine, sa charge poétique aussi, ont sans doute joué pour ces deux pionniers. Dès la première année, Lucien Clergue reçut de ses pairs plus de 400 tirages, choisis par des photographes et des collectionneurs que motivait un projet de musée pour Arles.
 

Naissance d'une collection en 1965

Ce formidable élan de générosité permit la constitution d'un fonds que célèbre l'exposition de l'été 2015 sous la forme d'un "flash-back". Le 28 mai 1965, le musée offre ses cimaises à la jeune photographie et Arles découvre Ansel Adams, Richard Avedon, Cecil Beaton, Peter Beard, Denis Brihat Jean Dieuzaide, Etienne Carjat, Robert Doisneau, Lucien Hervé ou encore Izis. Les décennies suivantes verront entrer rien moins que Brassaï, Edouard Boubat, Henri Cartier-Bresson, Denise Colomb, André Kertész, William Klein, Sarah Moon, Bernard Plossu, Willy Ronis ou Jeanloup Sieff.

Depuis, le fonds n'a cessé de s'étoffer et ce développement exponentiel qui "dévore" l'identité du musée invite à se poser la question d'un bilan. Oser la photographie propose

une sélection de 250 photographies qui exprimera l'état d'un art mutant au gré d'un parcours animé par un questionnement fondamental : qu'est-ce-que la photographie apporte à l'art ?


Oser la Photographie
Jusqu'au 3 janvier 2016
Musée Réattu, Arles

Toutes les infos pratiques sur le site du Musée
 





 


Sur le même sujet

Jouques, "Territoire zéro chomage"

Près de chez vous

Les + Lus