Balade lunaire en Camargue, dans les Salins-de-Giraud

La récolte du sel / © Manuel PASCUAL / PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE
La récolte du sel / © Manuel PASCUAL / PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE

Les Salins du Midi qui exploitent le sel de Salins-de-Giraud, a organisé tout l'été des visites des marais salants. C'est la première fois. L'occasion pour les curieux de découvrir un site unique, multicolore et envoûtant. 

Par Nathalie Deumier

C'est au pied d'un des plus hauts points de vue du secteur que la promenade commence. L'ambiance est lunaire et le sel n'est pas encore lavé. Il est gris, comme l'argile qu'il contient. Les Salins-de-Giraud ont décidé d'ouvrir leurs portes au public, tout l'été. Une visite en Camargue ou sur la Lune ?

L'or blanc servira au déneigement


En moyenne, 340 000 tonnes de sel sont produites ici chaque année. Cet or blanc est destiné au déneigement des routes en hiver.  Des kilomètres de labyrinthe parcourent la nature, des centaines d'hectares de bassins se succèdent. Leur couleur est surprenante. On y trouve même du rouge, dû à la présence de béta-carotène dans une algue. L'eau de mer, fortement concentrée en sel, est emprisonnée dans des cristallisoirs.
Salin-de-Giraud : visite des salins
Les Salins du Midi qui exploitent le sel de Salins-de-Giraud, organise des visites des marais salants. C'est la première fois. L'occasion pour les curieux de découvrir un site unique, multicolore et envoûtant.


L'industrie remplacée par le tourisme ?


Dans les années 50, le sel et les saliniers faisaient vivre près de 4000 habitants. Le temps où l'or blanc créait de l'emploi est révolu. La perte de marchés importants a durement touché la commune dans les années 2000. Peut-être que ces visiteurs pourraient donner un nouvel élan aux salins ?  Et développer comme ailleurs en Camargue un tourisme vert respectueux du caractère unique de ce lieu. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Copie de la Coupe du Monde au Mucem

Près de chez vous

Les + Lus