Attaque à Marseille : la famille du tueur estime qu'il n'a rien à voir avec l'Etat islamique

Le studio qu'avait loué le tueur de la gare Saint-Charles, dans le 3e arrondissement de Marseille. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Le studio qu'avait loué le tueur de la gare Saint-Charles, dans le 3e arrondissement de Marseille. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Le père d'Ahmed Hanachi vit en Tunisie. Il rejette tout lien entre son fils et l'Etat islamique. Dans le village de la famille, vers Bizerte, certains décrivent le tueur de la gare Saint-Charles comme un homme "paumé" mais pas radicalisé. 

Par Karine Bellifa

Qui est Ahmed Hanachi ? Après trois jours d'enquête, on connaît un peu le parcours de ce Tunisien de 29 ans. On sait qu'il était marié à une Italienne en 2008. Il a habité d'ailleurs en Italie à Aprilia, près de Rome, de mars 2010 à mai 2017. L'assaillant du marché de Noël à Berlin avait également séjourné dans cette commune. Les autorités italiennes révêlent qu'Ahmed Hanachi a été arrêté deux fois pour des affaires de droit commun.

Radicalisé ou pas ? 

La famille du tueur de la gare Saint-Charles est originaire de Zarzouna, près de Bizerte en Tunisie. Rencontré par l'AFP, le père estime qu'il est "impossible" que son fils soit lié à l'Etat islamique.

Peut-être qu'il était sous l'effet de la drogue

s'interroge le père, un retraité en jean et baskets. Ses proches le décrivent comme un homme paumé mais pas radicalisé. Son oncle décrit "un beau gosse", "bon vivant" qui aimait bien s'habiller. En revanche, une source de la sécurité tunisienne classe plutôt Ahmed Hanachi et son frère Anouar parmi les radicalisés. 

Quel crédit donné à la revendication de l'EI ? 

Les enquêteurs se concentrent sur la personnalité du tueur, qui a perpétré son crime au cri d'"Allah Akbar", selon des témoins. La revendication par l'organisation Etat islamique, peu après, pose encore question: à ce stade, rien ne relie l'assaillant à l'organisation jihadiste.

A lire aussi

Sur le même sujet

Contrôles routiers massifs dans les Alpes-Maritimes

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne