Emmanuel Macron visite les installations olympiques de Marseille

© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP

2024 : c'est l'année des Jeux Olympiques de Paris, et Marseille pour la partie nautique et footballistique. 21 septembre 2017 : c'est la date de visite d'Emmanuel Macron, pour découvrir les installations marseillaises.

Par Nathalie Deumier

Il connait déjà le Vélodrome. Cet été, le président de la République, a visité le stade, et même rencontré des joueurs de l'OM. Emmanuel Macron va maintenant découvrir l'aspect nautique de la compétition. 


Une marina imaginaire 

Selon nos confrères de France Bleu, le programme du président commence en milieu de matinée par la découverte de la Marina Olympique. Emmanuel Macron devra surtout l'imaginer car elle n'existe pas encore. La mairie de Marseille lui donnera tous les éléments pour visualiser les 5000 places de tribune sur la Corniche et les 2000 m2 de bâtiments.

La sublime baie de Marseille pour terrain de jeux / © CLEMENT MAHOUDEAU / IP3 PRESS/MAXPPP
La sublime baie de Marseille pour terrain de jeux / © CLEMENT MAHOUDEAU / IP3 PRESS/MAXPPP

Une association sportive pour handicapés


A l'heure du déjeuner, la visite se poursuivra à Corbières. Le président s'intéressera à des associations sportives qui encadrent des personnes handicapées ; une équipe d'aviron, par exemple.


Des transports financés par l'Etat


En début d'après-midi, Emmanuel Macron rencontrera Jean-Claude Gaudin pendant une heure. Ce sera l'occasion pour le maire d'aborder les besoins de la ville pour ces JO. On peut imaginer que la liste sera longue... Les transports seront un point crucial, la ville demandera l'aide de l'Etat.

Plus de rotations du ferry boat pendant les JO ? Qui sait... / © NOSETTO Patrick / PHOTOPQR/LA PROVENCE
Plus de rotations du ferry boat pendant les JO ? Qui sait... / © NOSETTO Patrick / PHOTOPQR/LA PROVENCE

L'équipe des JO au grand complet


Pour cette visite marseillaise, Emmanuel Macron sera accompagné de Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO), Denis Masseglia, président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Laura Flessel, ministre des Sports, Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Anne Hidalgo, maire de Paris et Tony Estanguet, président du GIP Paris 2024.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu des JO avec

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Croissants : faut-il un label "tradition" ?

Près de chez vous

Les + Lus