Chez les Molinas, on vit au rythme des grands tournois de pétanque depuis plusieurs décennies. Dans les années 70, Louis a tracé la voie. Au fil des générations, le talent familial s’est aiguisé. 24 ans après son grand-père, Joseph "Tyson", 17 ans, déjà plusieurs fois titré, finaliste du Mondial à pétanque l’an dernier, pourrait remporter le trophée en 2016 avec son oncle Vigo et Marco Foyot. Portrait d’une dynastie qui met dans le mille.

Une famille en or

Dans la famille Molinas, il y a d’abord Louis, le patriarche. Il y a ensuite ses trois fils, Fernand "Ben", Joseph "Mamour" et Jacques "Lol", le cadet.  Il y a enfin Joseph "Tyson", le prodigieux petit-fils, fils de Ben. Tous ont la passion de la pétanque. La passion et surtout le talent. Louis Molinas a inscrit son nom dans les plus grandes compétitions. Il a été quart de finaliste des championnats de France 1978 avec Passo et Carbure. Il a été trois fois finaliste du Mondial à pétanque, en 1990 et deux fois avec ses fils Ben et Mamour, en 2001 et 2007.
Louis Molinas lors de la finale du Mondial à pétanque en 2007. / © La Marseillaise
Louis Molinas lors de la finale du Mondial à pétanque en 2007. / © La Marseillaise

Sur les traces de Louis

Surtout, le Grand Louis a remporté le trophée marseillais en 1992 avec Yvon Deluy et Jean-Marie Faure. Chez les Molinas, il est le seul à avoir décroché ce titre, mais la relève est là. Et la coupe à portée de mains.

Ben rêve de marcher sur les traces de Louis. L’an dernier, les Molinas n’ont pas mis leurs œufs dans le même panier pour augmenter leur chance d’être dans le dernier carré. Ça aurait pu marcher. Ben, s’est associé à Mamour et Tyson à son oncle Vigo Dubois. Les deux triplettes ont passé les tours successifs et se sont affrontées en demi-finales sur le terrain d’honneur du Vieux Port.
Tyson Molinas, avec Vigo Dubois et son oncle Ben Molinas à l'internationale de Draguignan. / © La Marseillaise
Tyson Molinas, avec Vigo Dubois et son oncle Ben Molinas à l'internationale de Draguignan. / © La Marseillaise

Vainqueur des Jeunes l’année précédente, Tyson a failli entrer dans la légende de la Marseillaise en remportant le trophée à 16 ans. Il pourrait bien y parvenir en 2016 aux côtés de Vigo et de Marco Foyot.

Trois fois finaliste du Mondial, deux fois de l’Europétanque à Nice, Mamour n’a rien à envier à son aîné. Il perpétue lui aussi la tradition familiale avec ses deux jeunes et talentueux garçons, Maïki et Tony.


Le père Molinas et ses fils Ben et Mamour lors de la finale du Mondial à pétanque en 2001. / © La Marseillaise
Le père Molinas et ses fils Ben et Mamour lors de la finale du Mondial à pétanque en 2001. / © La Marseillaise

 

Tyson, l’étoile montante

Joseph « Tyson » Molinas, c’est le prodige de la famille. Il est né le 14 mai 1999 à Nîmes, dans le Gard. Joseph était encore dans le ventre de sa mère que déjà il devait entendre tinter les carreaux de Louis, Ben, Mamour et Vigo.

J’ai commencé à jouer vers l’âge de 4 ans et je n’ai plus arrêté depuis. Ma première victoire, j’avais 5 ans, je m’en souviens, c’était à l’Estaque avec Kenzo et Maïki, j’étais très fier."



confiait-il en 2012 à un journaliste du Midi Libre.15 ans plus tard, Tyson a déjà un palmarès à faire pâlir bien des aînés.
L'artilleur Tyson et son cousin Kenzo vainqueurs du championnat du Gard doublettes en 2009. / © Nîmes ma ville
L'artilleur Tyson et son cousin Kenzo vainqueurs du championnat du Gard doublettes en 2009. / © Nîmes ma ville

  • 2015 Champion du monde en Thaïlande
  • 2014 Champion d’Europe Jeunes
  • 2014 Champion d’Europe Jeunes de tir de précision
  • 2014 Mondial Tête à tête de Millau
  • 2013 et 2014 Vainqueur Mondial à pétanque Jeunes
  • 2010 Champion de France
  • Triple vainqueur de l’Europétanque

7 juillet 2015 au Mondial à pétanque : Jean-Michel Puccinelli /Vigo Dubois/Tyson Molinas contre la triplette Maïky Molinas/Sony Molinas/Henri Becker

 

Un tireur hors pair

Tyson est avant tout un tireur hors pair, il fait pleuvoir les carreaux. Mais il pointe aussi étonnamment bien pour un jeune joueur. Quand il met K.O ses adversaires les uns après les autres au Mondial tête à tête de Millau, l’Everest des boulistes, il a tout juste 15 ans, il est encore Cadet.
Le jeune champion Tyson Molinas .
Le jeune champion Tyson Molinas .

Il élimine sans complexe les plus Grands : Romain Fournié le tenant du titre sorti en 8e de finale, Angy Savin, Philippe Quintais (3 fois vainqueur). Il stupéfie par son aisance quand en finale il s’impose sur un carreau magistral par 13 à 9 contre Samson Debard devant les 6.000 spectateurs subjugués du parc de la Victoire. Il entre dans l’histoire de la pétanque en devenant le plus jeune vainqueur du Mondial tête à tête de Millau, remporté dix ans plus tôt par son père.

Jamais arrogant

Depuis quelques années qu’il évolue à haut niveau sur les terrains de boules, Tyson impressionne les observateurs par son apparente facilité, son œil aiguisé et la maîtrise de ses émotions. Il ne se laisse pas facilement mettre la pression :

Le tir de précision, il ne faut pas passer au travers. Il faut vite faire le vide sur un loupé à une distance pour se reprendre. L'adresse compte au même titre que le mental et la maîtrise. J'ajouterai aussi, bien sûr, l'entraînement"


raconte-t-il à nos confrères du midi libre le 11 mai 2014. La pétanque reste avant tout un jeu pour lui et on sent bien qu’il s’amuse, heureux de partager son plaisir avec le public. Jamais d’arrogance, toujours souriant, Tyson est à la fête. Même au milieu d’une partie, il se prête au jeu des photographes. Avec simplicité et humilité.

L'oncle Vigo

Quand Tyson fait des carreaux sur un terrain, son oncle « Vigo » n’est jamais bien loin :

Depuis tout petit, je l’ai coaché avec mon fils. Je l’ai coaché jusqu’en finale du Mondial jeunes qu’il a remporté en 2014 avec Kenzo"


Le bombardier et le pointeur font souvent la pair depuis qu’Antoine Vigo Dubois a repéré le talent de Tyson. Le Tonton n’est pas peu fier de ce neveu si doué avec lequel il a failli gagner le Mondial à pétanque.
L'oncle Vigo Dubois (à gauche) avec son neveu Tyson Molinas.
L'oncle Vigo Dubois (à gauche) avec son neveu Tyson Molinas.


Lui-même est quadruple vainqueur du tournoi marseillais en 2006, 2010, 2012 et 2013. Et cette année encore, à 39 ans, il tentera avec Tyson de décrocher sa 5e étoile.

C’est un champion en or, il nous a appris le respect"


dit Tyson.

Grâce à son talent, et sa famille qui l’entourage, le jeune Tyson est promis à un bel avenir dans la planète pétanque. Avec son mental d’acier, sa force psychologique, il a tout le profil d’un grand champion. Membre de l’équipe de France Junior, Tyson a le statut de sportif de haut niveau. Mais la pétanque reste pour lui un plaisir avant tout.