“Louis Dreyfus vs Marseille”, un documentaire projeté à la Villa Méditerranée

Des années Courbis à la farce Kachkar, le documentaire "Louis-Dreyfus vs Marseille" raconte les années RLD à la tête de l'OM, où l'homme d'affaires diminué par la maladie n'a récolté qu'un procès et une Coupe Intertoto.

Par Ghislaine Milliet avec AFP

Projeté mardi en public à la Villa Méditerranée, le documentaire  "Louis-Dreyfus vs Marseille" raconte les années RLD à la tête de l'OM, des années Courbis à la farce Kachkar. Une période où l'homme d'affaires diminué par la maladie n'a récolté qu'un procès et une Coupe Intertoto.
Le document doit être diffusé dans une version plus courte (59 minutes au lieu de 72) en novembre sur la chaîne L'Équipe, qui a participé à la production.

Ca m'intriguait qu'un type puissant, riche, se plante autant

a dit Marc Maouad, réalisateur marseillais, pour présenter son film. Robert Louis-Dreyfus "s'est pris Marseille dans la gueule, il n'a pas compris tous les éléments qui constituent Marseille", poursuit-il...

Il s'est heurté à un mur, ça n'a jamais été Louis-Dreyfus avec Marseille

"Ce n'est pas parce que tu viens et que tu brûles de l'argent qu'on doit t'admirer, c'est un peu comme Serge Gainsbourg quand il brûlait un billet de 500 francs à la télévision", ajoute Maouad, également supporter de l'OM, parlant de "l'incompréhension entre ce milliardaire et cette ville. Il dit: "J'ai mis tellement d'argent, il faudrait qu'on m'aime", mais on n'en a pas profité, de cet argent, on n'a pas rêvé".

 "Je lui avais dit de ne pas y aller"

Le documentaire retrace les années RLD, de décembre 1996, quand il achète le club, à sa mort en 2009, mêlant images d'archives et interviews de nombreux acteurs comme José Anigo, directeur sportif et entraîneur, l'ancien boxeur et promoteur de combats Louis Acariès, appelé par son ami RLD pour redresser le club, et d'anciens présidents comme Christophe Bouchet ou Pape Diouf.
"Je lui avais dit de ne pas y aller", se souvient Acariès.
Des journalistes apportent leur éclairage, notamment David Garcia, auteur d'une "Histoire secrète de l'OM", ou Fabrice Lamperti, de La Provence.

Retour sur les épisodes d'une véritable saga

Ils reviennent sur les épisodes les plus saillants d'une saga parfois franchement vaudevillesque, entre les transferts guidés par Rolland Courbis, le retour raté de Bernard Tapie, le coup de boule de Pierre Dubiton à Étienne Ceccaldi, le burlesque faux-acheteur Jack Kachkar...
Le tout accompagné de cruels échecs sportifs, deux finales de Coupe de France (2006, 2007) et deux finales de Coupe de l'Uefa (1999, 2004) perdues, et un titre de champion manqué d'un souffle (1999).
Robert-Louis Dreyfus "n'aurait jamais dû mettre les pieds à Marseille", conclut Marc Maouad, qui voulait "montrer pourquoi ça ne marche pas, pour laisser une trace pour la suite, puisqu'à l'époque où je fais le film l'OM était vendu.
Mais c'est une grosse déception, le nouveau propriétaire n'est pas dans l'esprit de ce que j'imaginais pour Marseille, (l'Américain Frank) McCourt ne sait pas ce qu'il a acheté..."

Sur le même sujet

La gestion des groupes de supporters à l'OM

Près de chez vous

Les + Lus