A Marseille : La Fiesta promet du piquant

© Jean de Pena
© Jean de Pena

Chaque automne, Marseille joue les prolongations festivalières. Dès le 19 octobre, la Fiesta des Suds allumera ses feux pour trois jours dédiés à la musique, au partage et à la mixité. Avec France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur tentez de gagner un pass VIP  et quelques places pour certaines soirées. 

Par Pernette Zumthor

Amer remarquable pour des citadins curieux et doués d'un certain sens de la fête, la « Fiesta » a gagné ses galons en un petit quart de siècle. Au départ, une poignée d'irréductibles convaincus qu'une « movida » avait toute sa place dans la cité phocéenne, a fait éclore cet objet culturel unique dans le paysage méditerranéen.

Fiesta des Suds 2017, le teaser

Après 25 années passées au commandement du navire, Florence Chastanier laisse la barre à Lucie Taurines qui n'en est pas à sa première Fiesta, loin s'en faut ! Pour entamer ce nouveau quart de siècle, celle-ci affirme vouloir perpétuer l'esprit de la Fiesta tout en impulsant un air de nouveauté : réaménagement des lieux, nouvelle décoration et déplacement de la scène extérieure.

L'affiche 2017 sera planétaire ou ne sera pas

Côté line-up, on perpétue l'esprit des lieux en affichant la mixité des genres. De l'icône underground libanaise Yasmine Hamdan au prince de l'afro-trap MHD, plébiscité par les réseaux sociaux, on fait une petite place aux bals populaires pour s'adonner à ce que l'on sait faire de mieux, danser, danser jusqu'au bout de la nuit !

L'affiche 2017 égrène des artistes de tous les continents pour faire de ces trois jours une fête populaire aux allures de festival planétaire.

Nos coups de coeur

Jeudi 19 octobre, la nouvelle star des réseaux sociaux et l'îcone féminine de la nouvelle chanson arabe


MHD ou l’ascension phénoménale du prince de l’afro-trapEn 2 ans, avec plus de 150 millions de vues sur YouTube, des collaborations improbables (Adidas et le Real Madrid), l’adoubement de stars internationales (de Madonna à Drake), des featurings prestigieux (Angélique Kidjo et Fally Ipupa sur son 1er album), des concerts événements en Afrique, ce jeune français d’origine guinéenne et sénégalaise a bousculé les codes musicaux avec son afro-trap ravageur.

Mélangeant la culture hip hop aux sonorités africaines et ses gimmicks à des chorégraphies chaloupées, MHD signe le plus fulgurant des succès et s’impose de manière déconcertante comme l’artiste de l’année.

Il sort d'une tournée triomphale aux Etats-Unis. Son avant-dernier clip a été tourné intégralement à Marseille et pointe déjà à plus de 20,5 millions de vues !

Yasmine Hamdan, la voix moderne ensorcelante de la musique arabe
Promue icône underground du monde arabe à la fin des 90’s, Yasmine Hamdan a su porter sa voix gracile et aventureuse par delà les mers et les océans.

La jeune artiste native de Beyrouth devenue nomade, a conjugué sa vision des traditions musicales arabes avec la modernité de chansons pop, ouvertes au monde et riches d’ornementations électro ou folk.

De cette hybridation subtile, Yasmine Hamdan fait jaillir un monde en mutation, ensorcelant, poétique et tourmenté qu’elle sublime par son timbre de voix habité. 
© Flavien Prioreau Hires
© Flavien Prioreau Hires

Vendredi 20 octobre, la relève du rap français et l'électrorientale syrienne

BigFlo & Oli, le retour gagnant des nouveaux hérosq du rap français
Talents précoces et surdoués, les frangins toulousains de Bigflo & Oli ont connu une success story foudroyante avec leur rap fun et mordant, leurs textes anti-clichés et anti-bling bling ainsi qu’un sérieux sens de la dérision qui tranche dans le milieu hip hop actuel.

Catapultés nouveaux héros de la scène rap, ils reviennent avec un second album « La Vraie Vie » déjà destiné à devenir un classique, avec Joey Starr et Busta Ryhmes en guests, dans la lignée d’un premier opus qui a épuisé tous les superlatifs (plus 100 000 CD vendus, 100 concerts en 1 ans et plus de 100 millions de vues pour leurs clips !)

Omar Souleyman, le roi de l'électroriental syrienne
Que de chemin parcouru pour cet incroyable chanteur du monde arabe. Natif du Nord-est de la Syrie, Omar Souleyman débute sa carrière en chantant dans les mariages le chaâbi mais surtout une dabka modernisée, sorte de raï moyen oriental de tradition poétique réhaussée de synthés hypnotiques. Repéré par un label américain, toute la scène occidentale se bouscule alors pour croiser ce phénomène kitsch au look de bédouin: de Bjork à Gilles Peterson, tous sont conquis par sa verve frénétique qui godille sur une électroriental trépidante et profondément enivrante. Une vraie claque !

Samedi 21 octobre : le charismatique et bondissant chanteur de Skip The Use en Solo et la fusion pop acidulée made in Colombia
Mat Bastard, la fureur dico-funk de l'ex leader de Skip the Use
Mat Bastard fait figure de bête de scène capable de retourner la foule par son énergie communicative à la croisée du punk, du disco, du funk, du métal et de toutes les black-musics. Un cross-over surprenant que ce frontman bondissant a mis à l’épreuve des plus grandes scènes européennes et qu’il reprend à son compte aujourd’hui dans son tout nouveau projet solo, muri sous le soleil de Californie. Les ingrédients sont toujours aussi efficaces, empruntant à la puissance du rock, agitant des loops et des kicks comme un appel à la danse et surtout regorgeant d’une inamovible vitalité. Un concentré d’adrénaline on the rocks…
© Zazzo
© Zazzo

Puerto Candelaria, la fusion extravagante de la nouvelle scène colombienne

Le jeune collectif Puerto Candelaria s’impose comme la toute dernière et la plus excitante des révélations colombiennes. En immergeant les influences jazz, les musiques traditionnelles andines, les sons métissés de la côte Pacifique et les apports afro-antillais dans une sorte de cumbia underground, ce groupe de Medellin signe une fusion latinoamericana innovante, riche en saveurs, en contrastes et en poésie.

Des places en jeu

France 3 PACA, partenaire de l'évènement de l'automne à Marseille, vous fait gagner un pass V.I.P. Pour tenter votre chance, il suffit de jouer mais aussi d'être le plus rapide ! Alors aiguisez vos nerfs !  ici 

Cette année on mise sur la dématérialisation...des moyens de paiement
Bienvenue au porte monnaie électronique. Finies les queues pour l'achat de jetons pendant que vos copains gardent le coin de table ! Vous pourrez désormais payer grâce à votre carte « cashless » munie d’une puce ou avec votre smartphone vial’application gratuite et sécurisée Lyf Pay !
 

La journée des minots

Traditionnellement, la Fiesta des minots ouvre celle des grands, pour une après-midi de musique, de spectacles et ateliers divers sans omettre la boum des minots, histoire d'inoculer le virus de la Fiesta ! 

Cette année deux spectacles professionnels
Badaboum ! la musique en piste !
Quatre artistes sur scène, à la fois musiciens et acrobates, jouent de tout et s'amusent d'un rien. Ils se remémorent leur souvenir et invitent à une traversée du temps où équilibres, rires et portés acrobatiques s'enchainent autour de situations burlesques.
Mtoulou fait son safari musical
Ahamada Smis est seul en scène, joue de plusieurs instruments de musique traditionnels de l'océan indien et invite Mtoulou, Déma, Gombessa et d'autres encore personnifiés par des vidéos d'animation diffusées sur scène. 

© Julien Anselme
© Julien Anselme


Afrique du Sud, Nigéria, Burkina, Canada, Japon, Liban, France, Mali, Etats-Unis, Colombie, Algérie ou Royaume Uni : la Fiesta 2017 fait renouer le Dock des Suds avec son glorieux passé portuaire, ouvert sur le monde. Pour le plaisir d’être ensemble, d’écouter, de danser, de 19h à 4h du matin. Un rendez-vous incontournable qui aurait pu devenir le point d'orgue de Marseille Provence 2018... si la programmation ne s'était pas arrêtée à septembre !

INFOS PRATIQUES

Quand  ?
Le 18 octobre pour les minots
Du 19 au 21 octobre à partir de 19h
Où ?
Dock des Suds 12 rue Urbain V
Combien ?
Billets en prévente :de 22 à 26 euros
Le pass 3 soirs : 52 euros
Le pass week-end : 40 euros
Par où ?
Les lignes de tram T1 T2 T3 prolongées de 00h30 jusqu'à la fin des concerts
Les navettes Aix-Marseille (L50 & Rdt 13) seront aussi prolongées à raison d 'un départ toutes les 30' depuis la station Arenc

Plus d'infos pratiques ici  

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Voie verte

Près de chez vous

Les + Lus