Marseille : les motifs de l'enquête préliminaire concernant Samia Ghali

Samia Ghali, ce mercredi matin / © France 3 Provence-Alpes
Samia Ghali, ce mercredi matin / © France 3 Provence-Alpes

EXCLUSIF FRANCE 3 - Nous connaissons les motifs retenus dans l'enquête préliminaire ouverte contre l'élue PS Samia Ghali : il s'agit de détournements de fonds publics, prise illégale d'intérêts, recel et blanchiment concernant notamment sa maison, sa piscine et le financement d'associations. 

Par Nathalie Deumier

Ce matin, une perquisition était réalisée au domicile de Samia Ghali. Cette enquête a été ouverte en mai 2016 porte sur des détournements de fonds publics, prise illégale d'intérêts, recel et blanchiment. La femme politique n'a pas été placée en garde à vue en raison de son immunité parlementaire.


Enquête sur une maison, une piscine, et des subventions d'associations


Le Parquet National Financier enquête sur les conditions d'achat et de financement de sa maison et sa piscine, installées dans le très chic quartier du Roucas-Blanc à Marseille. Les magistrats s'intérèssent aussi au versement de subventions à des associations qui étaient gérées par des membres de la famille de la sénatrice-maire des 15ème et 16ème arrondissements de Marseille.  

Selon les informations de notre journaliste Jean-François Giorgetti, seule Samia Ghali a fait l'objet de la visite des enquêteurs de l'Office Central de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Fraude Financières et Fiscales. Aucune mesure de garde à vue n'a été prise pour d'autres protagonistes de cette affaire. 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Centre de soins pour les flamants roses

Près de chez vous

Les + Lus