Règlements de compte à Marseille : Samia Ghali demande à l'Etat d'intervenir

"Au secours" dit Samia Ghali "Pourquoi la République ne protège pas ses enfants?" / © IP3 PRESSMAXPPP
"Au secours" dit Samia Ghali "Pourquoi la République ne protège pas ses enfants?" / © IP3 PRESSMAXPPP

Dimanche, un adolescent a été gravement blessé par balles dans le nord de Marseille. Samia Ghali, sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône, demande à l'Etat d'"intervenir pour sécuriser nos quartiers".

Par Ludovic Moreau

Un adolescent de 16 ans est toujours entre la vie et la mort. Dimanche matin, dans la cité du Parc Kaliste, ce jeune, connu des services de police pour des affaires de stupéfiants, a été la cible de coups de feu, il a été très gravement blessé à la tête. Quelques heures plus tard, dans un communiqué intitulé "Au secours", Samia Ghali, maire honoraire des 15° et 16° arrondissements de Marseille, se demande

Pourquoi la République ne protège pas ses enfants ?

et dénonce

Une guerre de territoire qui confronte la loi de la rue et la loi de la République

Déjà en 2012, Samia Ghali, alors sénatrice et maire de ce secteur, avait attiré l'attention, elle plaidait pour un recours à l'armée dans les quartiers nord pour lutter contre l'insécurité.

J'assume encore aujourd'hui cette position car la vraie question n'est pas de savoir ce qu'on doit faire, mais qui veut agir


"L'hypocrisie générale"

La sénatrice s'est émue d'une "Hypocrisie générale qui s'abat sur nos cités comme un fléau, peut-on se satisfaire uniquement des bonnes statistiques sur les règlements de comptes?" 
En 2017, 8 personnes sont mortes dans des règlements de comptes, selon un décompte de l'AFP, contre 19 à la même période en 2016, une année particulièrement meurtrière.

Derrière ces chiffres, je vois des lieux, des prénoms et des peines

explique Samia Ghali. Pour elle "les choses ne s'apaisent pas".
Dans son communiqué, la sénatrice dénonce aussi le délabrement des écoles, la fermeture de PMI et des équipements sportifs, faute d'entretien.  

Sur le même sujet

Filière djhadiste à Menton : qui étaient les hommes arrêtés ?

Près de chez vous

Les + Lus