Vidéo. Effet confinement : des rorquals communs observés au large des Calanques de Marseille

Effet positif du confinement, le parc national des Calanques, à Marseille ne cesse de faire des observations plus belles les unes que les autres. Oiseaux ou mammifères marins, la nature reprend ses droits à deux pas de la ville. Et cette fois la vidéo en impose, jugez plutôt... 

Illustration. Observation de deux rorquals communs, le 7 avril 2020, dans les eaux calmes du parc national des Calanques, à l'heure du confinement.
Illustration. Observation de deux rorquals communs, le 7 avril 2020, dans les eaux calmes du parc national des Calanques, à l'heure du confinement. © Frédéric Larrey & Thomas Roger / Regard du Vivant
"Quelle tranquilité accoustique pour elles!", apprécie Frédéric Larrey, naturaliste marseillais.

La surface de l'eau se ride à l'approche des deux mastodontes. Elles glissent entre deux eaux. Le spectacle est à couper le souffle. Elles, se sont deux rorquals communs, deux magnifiques baleines.

"Avec le confinement, il y a aussi moins de risque de collision avec les gros navires", explique Fréderic Larrey, co-auteur d'un livre de photos intitulé Pelagos.

La rencontre est rapportée par le parc national des Calanques qui indique avoir relevé l'observation de "deux rorquals communs nageant au large des calanques, non loin des côtes".
Rencontre avec deux rorquals communs dans le Parc national des Calanques

Rencontre avec deux géants des mers ! 😮 🐳 Deux rorquals communs ont été vus nageant paisiblement dans les eaux du Parc national des Calanques, non loin des côtes. Cette rencontre avec le deuxième plus grand animal du monde intervient après 3 semaines d’observations naturalistes très riches : dauphins, thons, oiseaux marins… Elle est indice supplémentaire d'un probable effet du confinement sur le comportement de la faune sauvage. Ces images précieuses ont été capturées le mardi 7 avril 2020 par l’Unité littorale des Affaires Maritimes des Bouches-du-Rhône (ULAM13). Ce service de l'Etat assure toute l’année des missions de surveillance et de police des pêches, essentielles à la protection des eaux littorales. Durant la période du confinement, le Parc national des Calanques et l’ULAM13 se coordonnent et se relaient pour assurer la surveillance des eaux des calanques et en particulier des zones de non prélêvement.

Publiée par Parc national des Calanques sur Mercredi 8 avril 2020
C'est l’unité littorale des Affaires Maritimes des Bouches-du-Rhône (ULAM13) qui a pu faire cette l'observation des deux rorquals, mardi 7 avril.

Le parc précise que cette observation intervient dans un cycle plus vaste de réapropriation de l'espace naturel par les espèces.

"Elle est un indice supplémentaire d'un probable effet du confinement sur le comportement de la faune sauvage", précise le Parc qui n'en est pas à sa première observation depuis le début des mesures, fin mars.

Le rorqual, 2ème plus grand animal vivant sur la planète

On estime que 1.500 à 2.000 individus sont présents dans la partie septentrionale de la Méditerranée, où se concentre la majorité des cétacés (cachalots, globicéphales noirs, dauphins, rorquals communs).

Le majestueux rorqual, qui peut atteindre jusqu'à 20 mètres et peser 40 à 70 tonnes, est le deuxième plus grand animal vivant sur la planète, après la baleine bleue. 

La pollution sonore, en forte augmentation à cause du trafic maritime, la pollution des eaux, notamment par les résidus de plastique, la hausse de la température des eaux, fragilisent ces populations. 

Un parc confiné sous étroite surveillance

Le parc national des Calanques reste sous étroite surveillance depuis les mesures de confinement. Si puffins cendrés, fous de Bassan et autre dauphins ont repris leurs droits, pas question de laisser passer un acte de braconnage.

C'est la raison de la présence de l'ULAM13, ce jour-là. La mission première de cette unité est d'"assurer la surveillance des eaux des calanques et en particulier des zones de non prélêvement", révèle le Parc.

"Ce service de l'Etat assure toute l’année des missions de surveillance et de police des pêches, essentielles à la protection des eaux littorales. Durant la période du confinement, le Parc national des Calanques et l’ULAM13 se coordonnent et se relaient dans les missions de surveillance", précise le Parc.

L'accès et la tenue d'activités sportives, de loisirs et de tourisme sont interdits dans les Calanques. De même que pour toutes les activités de plaisance, de tourisme ou de loisirs nautiques en mer Méditerranée, en cette période.

Et l'accès aux plages de Méditerranée est lui aussi interdit. Pour le plus grand bonheur des animaux. Et le nôtre quand il s'agit de les observer...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement animaux nature coronavirus : envie d'évasion santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter