Le Martégal Eric Dargent sacré vice-champion du monde handi surf

Cinq ans après l'accident qui lui a coûté une jambe, le Martégal Eric Dargent a décroché la deuxième place au championnat du monde dimanche en Californie. 

Eric le surfeur d'argent est un super héros du monde réel. Ce dimanche, sur les vagues de La Jolla en Californie, le Martégal a prouvé qu'il était revenu au top niveau cinq ans après son accident. Amputé au dessus-du genou après avoir été attqué par un requin en 2011, Eric Dargent courait sa première finale de championnat du monde, après avoir fait 5e l'an dernier. 
Le capitaine de l’équipe de France apporte la première médaille au clan tricolore en deux participations aux World Adaptive Surfing Championships, dans la catégorie AS2 (amputé au-dessus du genou).

Sa réaction publiée sur la page Facebook de la Fédération Française de Surf

« Avant la finale, j’ai eu envie de me poser. De ne pas trop réfléchir. J’ai regardé les vagues, c’était petit, ça cassait partout, il n’y avait pas d’endroit bien défini où se placer pour avoir les bonnes vagues. je voulais juste être hyper calme. Je n’avais aucun stress. C’était magique d’être dans ces conditions. C’était ma première finale de championnat du monde et je voulais juste être heureux de surfer. Il y avait deux personnes à genoux en finale. Ça veut dire que j’avais davantage de difficultés qu’eux car il fallait que je réussisse à me lever et à partir aussi vite qu’eux sur la vague. Malgré tout, j’avais ma carte à jouer. Je savais que si j’avais suffisamment de vitesse, je pouvais faire des manœuvres. C’est ce que j’ai fais. J’arrive deuxième. Je suis hyper content. Je repars avec plein d’étoiles dans les yeux.

Les critères sont compliqués pour différencier les différents handicaps. L’ISA a fait ses choix. L’évolution a lieu. On a encore des personnes à genoux dans les mêmes catégories que ceux qui sont debout. Ça va évoluer. On va avoir de plus en plus de monde qui va venir à la compétition. Il faut surtout ne dévaloriser personne. Donner la même chance à chacun pour permettre l’accès à ce sport et à la compétition. Les Paralympiques ? C’est un rêve. Pas en 2020, on le sait. Le premier rêve est de continuer à surfer. Ce rêve-là, je le réalise à fond et j’essaye d’emmener un maximum de personnes avec moi. »

Son accident n'a en rien entamé sa passion pour le surf. Eric Dargent a depuis créé une association Surfeurs Dargent localisée à Martigues, dont l'objectif est d’adapter des prothèses à la pratique des sports de glisse et d’accompagner des personnes en situation de handicap dans la découverte ou le perfectionnement de ces disciplines

Portrait diffusé sur France 2 : 


Surf : 5 ans après une attaque de requin, il remonte sur sa planche

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter