Assises de Draguignan : Dix à 25 ans de prison pour un triple assassinat à Marseille en 2011

Assises de Draguignan : Dix à 25 ans de prison pour un triple assassinat à Marseille en 2011
Assises de Draguignan : Dix à 25 ans de prison pour un triple assassinat à Marseille en 2011

Les trois auteurs d'un triple assassinat à Marseille en 2011, sur fond de guerre de la drogue, ont été condamné à des peines allant de 10 à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises d'appel du Var.

Par Marc Civallero avec AFP

Hier, vendredi 10 mars, devant la cour d'assises d'appel du Var à Draguignan, les trois auteurs d'un triple meurtre perpétré dans la cité phocéenne en 2011 ont écopé de peines allant de 10 à 25 ans de réclusion criminelle. L'énoncé du verdict s'est déroulé dans une ambiance très tendue entre les familles des victimes et des condamnés, entourées de nombreux policiers.

Lamine Laribi, 27 ans reconnu coupable d'avoir abattu les trois victimes le soir de Noël 2011, a été condamné à 25 ans de prison, assorti d'une période de sûreté des deux tiers. Son frère cadet Mehdi Laribi, 26 ans, a écopé de 10 ans de réclusion criminelle, et le troisième accusé, présenté comme le commanditaire, Sami Ati, 34 ans, à 20 ans de réclusion. En première instance, tous trois avaient été condamné à une peine de 25 ans de réclusion.

L'avocat général avait requis en appel la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, la peine la plus lourde possible. Les trois hommes ont été reconnus coupables de l'assassinat de trois jeunes hommes, Sonny Albarello, 20 ans, Nouri Oualan et Mohamed Bouhembel, 19 ans. Le mobile : les victimes auraient eu l'intention d'évincer Sami Ati de la cité des Micocouliers où il contrôlait le trafic de stupéfiants. Les jeunes hommes avaient été attirés dans un piège avant d'être abattus et brûlées dans leur véhicule, selon le mode opératoire dit du "barbecue marseillais", destinés tant à terrifier ses ennemis qu'à effacer les traces.

Présenté comme le commanditaire, Sami Ati aurait lancé un contrat à 150.000 euros sur la tête de ses trois rivaux, contrat exécuté par les frères Laribi, Lamine se chargeant de l'exécution et Mehdi d'incendier le véhicule. Ce règlement de compte avait été suivi, entre Noël 2011 et décembre 2015, date du premier procès, de sept morts violentes dans l'entourage des protagonistes. Deux autres personnes, citées comme témoins, ont aussi été abattues au cours d'un autre triple assassinat, en avril 2016. Lenny Albarello, le petit frère de Sonny Albarello, suspecté par les enquêteurs d'avoir voulu venger la mort de son aîné, a été mis en examen pour ces faits.


Me Dupond-Moretti, comme les autres avocats de la défense, avait plaidé l'acquittement. Juste avant que la cour ne se retire pour délibérer, les trois accusés avaient une nouvelle fois clamé leur innocence, évoquant une "manipulation".

Reportage Jean-François Giorgetti et Malik Karouche
Assises de Draguignan : Dix à 25 ans de prison pour un triple assassinat à Marseille en 2011
Interviews : Maître Christian Mejean Avocat de la famille Bouhembel et Maître Fabien Perez Avocat de Sami Ati






Sur le même sujet

Résumé conducteur fou à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus