Cintia : le marseillais Jean-Baptiste Rambla soupconné d'un nouveau meurtre commis à Toulouse

Le corps de la jeune femme avait été retrouvé dans son appartement de la place des Tiercettes à Toulouse. / © Christophe Romain / France 3
Le corps de la jeune femme avait été retrouvé dans son appartement de la place des Tiercettes à Toulouse. / © Christophe Romain / France 3

Le 27 juillet dernier, une jeune femme était découverte morte à son domicile, gisant dans un bain de sang à Toulouse. Selon La Dépêche du Midi, un suspect est en en garde à vue : il s'agit de Jean-Baptiste Rambla condamné pour le meurtre à Marseille de Corinne Beidl, son ex-employeuse.

Par Jacques Paté

Le marseillais Jean-Baptiste Rambla revient à la une de l'actualité. Selon La Dépêche du Midi, il est le principal suspect dans l'affaire du meurtre de Cintia à Toulouse, dont le corps a été retrouvé fin juillet dans une mare de sang. Jean-Baptiste Rambla a été arrêté et placé en garde à vue mercredi  par les policiers judiciaires toulousains.
Pourquoi était il à Toulouse?  Depuis quand? Comment se sont- ils rencontrés? Est-ce-lui qui a tué Cintia ? Pour quelles raisons? L'enquête débute et de nombreuses  questions sont à ce jour sans réponse.

Qui est Jean-Baptiste Rambla ? 


Agé de 49 ans, il est bien connu par la Police et le Justice de la cité phocéenne. En 2008, il  a été condamné  à 18 ans de prison pour le meurtre, en 2004, de Corinne Beidl. Il travaillait alors comme serveur dans le restaurant de cette dernière dont le corps avait été retrouvé dans un cabanon à Marseille, 6 mois après le meurtre. 
Un meurtre qu'il a avoué et en partie expliqué par un traumatisme d'enfance puisqu'il avait assisté à 6 ans  au kidnapping de sa soeur: Jean-Baptiste Rambla est  le frère de Marie-Dolorès Rambla, dont le meurtre en 1974 à Marseille avait ému l’opinion publique.  Marie-Dolorès Rambla, âgée de 8 ans,  avait été tuée par  Christian Rannucci, condamné à mort et guillotiné à Marseille

Garde à vue prolongée

Sa garde à vue  est prolongée  jusqu'à vendredi matin, à l'issue des 48 heures légales. Le Marseillais avait été libéré en février 2016 avec obligation de domicile, de travail et de soins. Placé sous contrôle judiciaire, il devait régulièrement pointer auprès des autorités.  Détenu au centre de détention des Murets, en Haute-Garonne, Jean-Baptiste  Rambla avait été obligé de s'installer à Toulouse. Il avait été condamné en 2008 à 18 ans de prison pour le meurtre de Corinne Beidl. Il a pu bénéficier d'une remise de peine et  sortir plus tôt de prison.

A lire aussi

Sur le même sujet

Croissants : faut-il un label "tradition" ?

Près de chez vous

Les + Lus