Homme tué au fusil de chasse à Marseille, le ministre de l'Intérieur réagit

Gérard Collomb en visite à L'école nationale supérieure des officiers sapeurs pompiers à Aix-en-Provence ce jeudi 29 juin / © Photo AFP Boris Horvat
Gérard Collomb en visite à L'école nationale supérieure des officiers sapeurs pompiers à Aix-en-Provence ce jeudi 29 juin / © Photo AFP Boris Horvat

Ce jeudi 29 juin, en visite à Aix-en-Provence, Gérard Collomb, interrogé sur ce nouvel assassinat à Marseille, a déclaré "Ces dernières années, beaucoup de réseaux de trafiquants ont été démantelés, et l'action de la police a été particulièrement efficace...un mort, c'est toujours un mort de trop"

Par Marc Civallero avec AFP

Un homme de 23 ans a été tué ce jeudi matin 29 juin vers 1h30 dans le centre de Marseille dans le quartier de la Belle de Mai. Deux personnes à scooter ont fait irruption devant la terrasse d'un local associatif où la victime était attablée avec d'autres jeunes. Le jeune homme "était visiblement ciblé" par le passager du scooter, qui a sorti
une arme longue, de type fusil de chasse, et a tiré au calibre 12, atteignant d'abord la victime au bras puis la blessant au dos. Le meurtrier et son acolyte ont ensuite pris la fuite en scooter.

Le procureur de la République a ouvert une enquête pour "assassinat", confiée au service départemental de la police judiciaire. Les premiers éléments de l'enquête ne permettent pas de conclure avec certitude à un règlement de comptes lié au "narco-banditisme", ces luttes sanglantes de bandes criminelles pour le contrôle des réseaux de vente de drogue dans la région marseillaise. Si c'était finalement le cas, il s'agirait du huitième règlement de comptes depuis le début de l'année à Marseille et ses environs. Un chiffre en forte baisse: à la même date en 2016, année noire, seize personnes étaient mortes dans ce type d'homicides liés au trafic de drogue, dans la région.

Interrogé sur ce nouvel homicide, le ministre de l'interieur Gérard Collomb en visite à Ax-en-Provence a déclaré : "Ces dernières années, beaucoup de réseaux de trafiquants ont été démantelés, et l'action de la police a été particulièrement efficace...un mort, c'est toujours un mort de trop".

Gérard Collomb a également rajouté que son ministère allait très prochainement présenter ses premières décisions et procéder aux premières expérimentations, pour mettre en oeuvre des promesses de campagne d'Emmanuel Macron dans ce domaine: contraventions pour l'usage et la détention de cannabis, et "mesures d'éloignement" de leur quartier à l'encontre de délinquants condamnés.

Sur le même sujet

Résumé conducteur fou à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus