Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Marseille : jusqu'à huit années de prison pour une filière d'importation de cocaïne

© AFP - Archives
© AFP - Archives

Le tribunal correctionnel de Marseille a prononcé aujourd'hui des peines allant de deux à huit ans de prison à l'encontre de 14 personnes appartenant à une filière d'importation de cocaïne entre les Antilles et la région. 

Par GG avec AFP

Des peines allant de deux à huit ans de prison ont été prononcées, vendredi, contre quatorze prévenus jugés par le tribunal correctionnel de Marseille pour l'importation des Antilles par voilier de 89 kilos de cocaïne et pour leur participation à une association de malfaiteurs en lien avec les stupéfiants. Présenté par l'accusation comme membre de la mafia calabraise, Rocco Magnoli, 62 ans, s'est vu infliger sept ans de prison pour association de malfaiteurs ainsi qu'une amende de 20.000€ tandis que son neveu Marcello Giovinazzo a été condamné à huit ans et 80.000€ d'amende. Antonio Magnoli, soupçonné d'appartenir avec son frère Rocco à une "équipe de malfaiteurs chevronnés et aguerris", avait demandé et obtenu d'être jugé pour cette affaire devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône.

89 kilos de cocaïne


Un voilier, le "Relambi" avait été intercepté le 8 juin 2015 au large de l'île de Saint-Martin (Antilles) avec 79 pains de cocaïne à son bord pour un poids total de 89 kilos.
Organisateur du volet maritime de ce dossier, Cyrille Vautier a été condamné à huit ans de prison et 100.000 euros d'amende tandis que le skipper du "Relambi". Vincent Vouland a écopé de six ans de prison. Le tribunal a ordonné la confiscation du voilier.
Selon l'accusation, de la résine de cannabis achetée au Maroc était transportée aux Antilles d'où la cocaïne était acheminée au retour. Un ancien footballeur de Montpellier, Julio Colombo, 32 ans, a reconnu sa participation au trafic et a été condamné à six ans de prison pour son rôle joué en Martinique. Le tribunal a prononcé le maintien en détention des douze prévenus qui comparaissaient détenus.

Sur le même sujet

22 familles du Carimaï déposent plainte

Près de chez vous

Les + Lus