Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Marseille : les parents de la petite Marwa s'expriment, au lendemain de la décision du Conseil d'Etat

Mohamed et Anissa Bouchenafa, les parents de Marwa, interviewés le lendemain de la décision du Conseil d'Etat.
 / © France 3
Mohamed et Anissa Bouchenafa, les parents de Marwa, interviewés le lendemain de la décision du Conseil d'Etat. / © France 3

La justice a ordonné la poursuite des soins de Marwa, ce bébé lourdement handicapé hospitalisé à l'hôpital de la Timone, à Marseille. Et il n'y aura pas de suite à cette procédure judiciaire. Les parents parlent de délivrance. 

Par Nathalie Deumier

Quand ils ont connu la décision du Conseil d'Etat, les parents sont allés passer plusieurs heures au chevet de leur bébé. Depuis le 4 novembre, ils ont entamé un bras de fer avec certains médecins de l'hôpital de la Timone. Ces médecins voulaient arrêter les soins. C'est la justice qui a tranché. Les soins continuent.

Suzanne Von Coester, porte-parole du Conseil d'Etat (plus haute juridiction de France) explique que selon les éléments médicaux, l'état de conscience a été difficile à évaluer et que l'évolution de la petite fille est incertaine. Selon les éléments non médicaux, l'opposition des parents à l'arrêt des traitements a été très ferme.

Dans un communiqué, l'hôpital de la Timone annonce prendre acte de la décision du Conseil d'Etat et aspire à la fin des tensions, de part et d'autre. 

Réaction des parents de Marwa après la décision du Conseil d'Etat
Les parents de Marwa souhaitaient contre l'avis médical maintenir en vie leur fillette de 1 an, atteinte de profondes lésions neurologiques. Le Conseil d'Etat leur a donné raison. La volonté, les convictions de la famille de Marwa ont joué un rôle clef dans ce débat. Reportage de Pauline Pidoux, et Valerie Bour. Intervenants : Mohamed Bouchenafa, Père de Marwa ; Anissa Bouchenafa, Mère de Marwa, Suzanne Von Coester, Porte-parole du Conseil d'Etat


 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'enduro VTT - Série : les sports extrêmes en Côte d'Azur (4/4)

Près de chez vous

Les + Lus