Marseille: portrait d'un jeune migrant ivoirien

Sonny a mis quatre jours pour venir de la Côte d'Ivoire jusqu'à Marseille où il a déposé sa demande d'asile. / © Nathalie Deumier
Sonny a mis quatre jours pour venir de la Côte d'Ivoire jusqu'à Marseille où il a déposé sa demande d'asile. / © Nathalie Deumier

Homosexuel, ce jeune homme a fuit la Côte d'Ivoire car il était persécuté par ses proches et son voisinage. Il est arrivé à Marseille où il ne demande qu'une seule chose: des papiers d'identité. 

Par Marie Bail

Sonny (* le prénom a été modifié) a évité la mort en Côte d'Ivoire. Il risquait d'être lynché par ses proches en raison de son homosexualité. Alors il a fui Abidjan, son emploi, ses amis et sa famille pour partir en France.

Arrivé à Marseille, il ne peut désormais pas travailler car il n'a pas de papiers d'identité. Impossible donc de faire toute démarche pour obtenir un emploi alors qu'il gérait une entreprise d'extensions capillaires dans son pays.

Sonny a fait une demande d'asile mais les procédures sont longues. Il faut au moins compter cinq mois pour l’étape de l'Ofpra (l'Office français de protection des réfugiés et apatrides) entre l’introduction du dossier et la réponse. S’il est rejeté, le demandeur fait alors appel devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), qui à nouveau dispose de six mois et demi pour statuer. 

Le ministère de l'Intérieur a confirmé la hausse de 6,5%, des demandes enregistrées à l'Ofpra. Les premières demandes sont très nombreuses : elles constituent la plupart de celles qui ont été enregistrées. On recense 77 886 premières demandes et 7 358 réexamens.

Portrait d'un migrant ivoirien Marseille


Sur le même sujet

Portrait d'un migrant ivoirien Marseille

Près de chez vous

Les + Lus