#MT180 - la finale marseillaise de “ma thèse en 180 secondes” ce vendredi 28 avril

Les Universités d'Aix-Marseille, d’Avignon, et de Toulon organisent la 4e édition du concours "Ma Thèse en 180 secondes". En 3 minutes, chaque doctorant doit faire un exposé clair, concis et convaincant de son projet de recherche, avec l'appui d' 1 seule diapositive !

Par Frédéric Gramond


Le 28 avril 2017, Aix-Marseille Université, l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse , et l’Université de Toulon, organisent  à Saint Charles, amphithéâtre Sciences Naturelles, les demi-finale et finale locales du concours international "Ma Thèse en 180 secondes".

Inspiré du concours "Three minutes thesis (3MT®)" en Australie, ce concours est organisé en France depuis deux ans en collaboration avec la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et le CNRS.
Il permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié.

L’exposé clair, concis et suggestif, doit mettre en valeur l’importance de la recherche, son intérêt scientifique, ses enjeux technologiques, sociétaux ou commerciaux.


Le lauréat local défendra les couleurs locales à Paris, lors de la demi-finale nationale, le 13 juin , pour peut-être participer à la finale nationale le 14 juin,. Le lauréat s’envolera peut-être pour la finale internationale qui se déroulera à Liège,en Belgique, le 28 septembre !

Découvrez les candidats doctorants à l'édition locale #MT180


Aurélien FRESNEAU, finaliste MT180 2016 pour Aix-Marseille université

L'année dernière, Aurélien Fresneau doctorant en chimie d'Aix-Marseille Université, était arrivé en finale nationale de "Ma Thèse en 180 secondes".
Il avait été reçu le 11 juillet 2016 avec ses directeurs de thèse, M. Thierry Chiavassa et M. Grégoire Danger de l’équipe ASTRO du laboratoire PIIM, à Matignon par le premier ministre de l'époque  M. Manuel Valls accompagné de Mme Najat Valaud-Belkacem, ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et de M. Thierry Mandon, secrétaire d'état chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette rencontre a été l’occasion de discuter de son sujet de thèse financée par le CNES et par la région PACA, portant sur l’évolution chimique de la matière organique dans les comètes.

 

 

Sur le même sujet

C'est la récolte des olives à Nice (06)

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés