Une Niçoise de 16 ans décédée des complications de la rougeole

L'AP-HM, où la jeune fille est décédée de la rougeole.
L'AP-HM, où la jeune fille est décédée de la rougeole.

Son décès remonte au 27 juin dernier. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en a fait état mercredi devant l'Assemblée Nationale : une jeune Niçoise de 16 ans est morte d'une rougeole aiguë à l'hôpital de Marseille. Elle n'était pas vaccinée.

Par Jacqueline Pozzi

Hospitalisée au CHU de Nice, la jeune fille a été transférée le 6 juin à l'hôpital de Marseille (AP-HM), en réanimation, pour une détresse respiratoire intense. Le 13 juin, les analyses conformaient qu'il s'agissait d'un cas de rougeole.

L'état de santé de la jeune patiente a ensuite continué à se dégrader, elle est décédée le 27 juin.

Le reste de sa famille a été placé sous surveillance, mais aucun autre cas n'a été signalé depuis.

Selon l'Agence Régionale de Santé, la jeune fille, qui appartenait à la communauté des gens du voyage, n'était pas vaccinée contre la maladie. Il s'agirait pas ailleurs d'une forme très rare de rougeole.

Ce décès s’inscrit dans un contexte de méfiance vis-à-vis des vaccins, et de résurgence de maladies éradiquées depuis longtemps. A la mi-juillet, l'OMS indiquait que 35 personnes étaient mortes de la rougeole en Europe ces 12 derniers mois.

La ministre de la Santé a annoncé que désormais, onze vaccins infantiles seraient obligatoires contre seulement trois aujourd'hui.

Sur le même sujet

Résumé conducteur fou à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus