VORTEX 2017 : l'Armée de Terre rappelle ses réservistes pour une remise à niveau

L'adjudant chef Rudy, instructeur armement à la 3 division.  / © Jean-louis Boudart
L'adjudant chef Rudy, instructeur armement à la 3 division. / © Jean-louis Boudart

Dans le cadre de l'exercice VORTEX 2017, l'Armée de Terre a convoqué d'anciens militaires réservistes pour compléter ses effectifs chargés des missions de protection des citoyens. Ils suivent une remise à niveau et un contrôle de leur aptitude à être mobilisés en cas de crise.

Par Annie Vergnenegre

Ils ont quitté l'uniforme et sont retournés à la vie civile depuis moins de cinq ans. Ils font partie de la "réserve opérationnelle de disponibilité".  Ce sont eux que l'Armée de Terre rappelle aujourd'hui pour renforcer ses effectifs. Car l'armée manque de bras depuis la mise en place de l'état d'urgence après les attentats de novembre 2013. Ses troupes sont extrêmement sollicitées pour faire face à la menace terroriste sur tout le territoire national et sur les théâtres extérérieurs.

Contrôle d'aptitude


La convocation de ces anciens militaires doit permettre de répondre aux besoins en cas de crise. S'ils ont reçu dans le passé une formation militaire, ils sont à présent fonctionnaires, salariés ou retraités. L'exercice VORTEX (Vérification de l'aptitude Opérationnelle de la Réserve - Terre - Exercice) se déroule sur deux demi-journées et a pour but d'assurer une remise à niveau de ces réservistes, notamment dans le maniement des armes.

L'objectif de l'Armée de Terre est d'atteindre, d'ici 2019, 28.000 réservistes au niveau national. 

Reportage de Jean-Louis Boudart et Sylvie Garat :
Exercice de remise à niveau pour réservistes
L'Armée de Terre rappelle ses réservistes pour une remise à niveau, notamment dans le maniement des armes.  - Jean-Louis Boudart et Sylvie Garat

 

Le château de La Barben est vendre

Près de chez vous

Les + Lus