Première édition du festival Récits photographiques à l'abbaye de Silvacane, à la Roque d'Anthéron

La Roque d'Anthéron prolonge l'été des festivals avec les récits photographiques d'une photographe marseillaise et de quatre photographes internationnaux qui exposent en France pour la premère fois. Ils nous plongent dans des univers méconnus, entre humour, poésie, émotion et engagement.

Par Annie Vergnenegre

L'Abbaye de Sylvacane accueille jusqu'au 30 septembre, les oeuvres de cinq photographes pas comme les autres. Corey Arnold (Etats-Unis), Hélène David (France), Amy Friend (Canada), Ritta Ikonen (Finlande) et Karoline Hjorth (Norvège) explorent des univers méconnus.

Photographe de l'écologie poétique, la Marseillaise Hélène David s'est immergée dans les calanques de Marseille alors que Corey Arnold s'est fait matelot pour capter le travail des pêcheurs de saumons en Alaska, l'un des métiers les plus dangereux du monde. Le travail d'Amy Friend  à partir de vieux clichés récupérés dans des brocantes interroge lui la fragilité de l'objet photographique mais aussi celle de nos vies. Alors que Ritta Ikonen et Karoline Hjorth ont placé devant leurs objectifs des retraités, ménagères, universiatires ou parachutistes de 90 ans.

Reportage de Robert Papin et Valérie Bour :
Récits photographiques

Sur le même sujet

Croissants : faut-il un label "tradition" ?

Près de chez vous

Les + Lus