La prison de Salon sommée de rétablir un droit de visite supprimé pour du riz cantonais

© Jean Francois Frey / MaxPPP
© Jean Francois Frey / MaxPPP

Le tribunal administratif a ordonné au directeur de la prison de rétablir le droit de visite d'une femme qui avait tenté d'apporter une barquette de riz cantonais à son frère. Le directeur de la prison lui reprochait un comportement agressif et irrespectueux.

Par Mariella Coste

Sommé de rétablir un droit de visite supprimé pour une barquette de riz

Le tribunal administratif de Marseille a ordonné ce mardi au directeur de la prison de Salon-de-Provence de rétablir le droit de visite d'une femme qui avait tenté d'introduire une barquette de riz cantonais dans l'établissement...

Selon un communiqué de L'Observatoire international des prisons (OIP) :

Cette décision faisait suite à un incident survenu en février 2017 à l’entrée des parloirs. Ce jour-là, Florie R. rendait visite à Arnaud L., son frère incarcéré, et avait dissimulé de la nourriture sous ses vêtements. Soupçonnant quelque chose de suspect, un surveillant lui demande alors de montrer ce qu’elle cache. Embarrassée par la situation, elle préfère quitter les lieux. A l’extérieur, elle avoue à un autre surveillant qu’il s’agissait d’une barquette de riz cantonnais. Elle se voit alors refuser, avec toute sa famille qui l’accompagne, l’accès au parloir."


Saisi en référé, le tribunal administratif a estimé notamment que priver Florie R. du droit de visite à son frère Arnaud L., incarcéré dans la maison d'arrêt de Salon jusqu'en 2020, avait des "conséquences suffisamment graves et immédiates (...) eu égard à l'impact d'une rupture du lien affectif sur le déroulement de la détention".

Le directeur de la prison, lui, reprochait un "comportement agressif et irrespectueux" à la visiteuse, avait ensuite supprimé définitivement tout droit de visite, invoquant "un manquement grave au règlement intérieur de l'établissement", qui interdit d'"introduire irrégulièrement certains objets dans l'établissement".

Le tribunal doit juger ultérieurement l'affaire au fond.

Sur le même sujet

Agents de joueurs de foot

Près de chez vous

Les + Lus