Coupe d'Europe - Le Racing ouvre une nouvelle ère en détrônant Toulon

© MAX PPP
© MAX PPP

C'est la fin d'une époque : après trois titres de champion d'Europe, Toulon s'est incliné dès les quarts, sur le terrain du Racing 92 (19-16), qui rejoint ainsi Leicester pour sa première demi-finale continentale.

Par AFP

L'histoire bégaie parfois curieusement: un an après avoir perdu au même stade de la compétition, à Colombes, face aux Saracens (12-11) sur une pénalité dans les derniers instants, c'est sur un scénario identique, bien que cette fois favorable, que le Racing a renversé Toulon, grâce à la botte de Maxime Machenaud. Avec un score de 19 à 16, le  RCT est passé près de la qualification....
"Cette fois ça a basculé pour nous", savourait après le match l'entraîneur Laurent Travers. "Ca veut dire que l'on a au moins un peu appris, que l'on est peut-être moins con que la saison dernière..."

A Toulon, les regrets...

 Toulon referme une page glorieuse, écrite en lettres d'or grâce à une inédite série sur la scène continentale de trois titres d'affilée. L'emblématique manager Bernard Laporte a dirigé à Yves-du-Manoir son dernier match européen, avant de passer le relais la saison prochaine à Diego Dominguez qui aura donc une reconquête à mener.
Le RCT, réputé pour être une impitoyable machine à broyer, n'a cette fois pas tenu jusqu'au bout le bras de fer imposé par le Racing et devra se concentrer sur le Top 14 où tous les espoirs sont encore permis.
Dimanche, le club varois a finalement été handicapé par sa faible réussite au pied (3/7) et son indiscipline en fin de match qui a amené le pilier Levan Chilachava à se mettre à la faute sur ses 22 mètres.

On peut avoir des regrets, c'est une évidence, mais on peut aussi se dire qu'il est impossible de gagner des matches de haut niveau si l'on est aussi indiscipliné


résumait ainsi Bernard Laporte.


 

Sur le même sujet

Une junior entreprise... Kesako ?

Près de chez vous

Les + Lus