Démantélement d'un groupe qui volait des outils dans les Bouches-du-Rhône et le Var

Une partie des outils saisis. / © GIR Paca
Une partie des outils saisis. / © GIR Paca

C'est un vaste réseau de vol de matériel d'outillage qui a été démantelé. 13 personnes ont été interpellées lundi dernier. La justice les soupçonne d'être à l'origine du vol de près de 4000 outils pour un préjudice de plus de 1 million d'euros. Le réseau revendait la marchandise sur internet.

Par Karine Bellifa

Le groupe était très structuré. Il agissait sur trois départements : principalement les Bouches-du-Rhône mais aussi le Var et l'Hérault. Ce réseau volait du matériel d'outillage professionnel et divers outils. La marchandise était revendue sur internet. Treize personnes soupçonnées d'appartenir à ce réseau ont été interpellées lundi dernier. Sept ont été mises en examen et six écrouées.

Un préjudice de plus d'un million d'euros

Les perquisitions ont permis de saisir près de 4 000 objets volés, notamment des mallettes d'outillage professionnel, des perceuses, des ponceuses. Le préjudice est estimé à plus d'un million d'euros.

Réseau de vols d'outils démantélé

Les deux organisateurs principaux du réseau ont été mis en examen pour vol, recel,blanchiment et travail dissimulé en bande organisée et encourent 15 ans de réclusion criminelle et 150.000 euros d'amende. L'un d'eux, âgé de 50 ans, a été arrêté à Cabriès (Bouches-du-Rhône), au sud d'Aix-en-Provence,l'autre, 44 ans, à Saint-Maximin (Var). Tous les deux avaient déjà été condamnés.

Les explications du procureur de la République d'Aix-en-Provence, Dominique Moyal :

Explications du procureur de la République d'Aix

L'enquête avait démarré en juillet 2014 quand un artisan, après s'être fait voler son matériel, avait voulu en racheter d'occasion sur internet. Il avait alors eu la surprise de reconnaître sur un site ses propres outils, proposés à la revente. Le réseau, démantelé par la brigade de gendarmerie de Gardanne, la brigade de recherche de la compagnie d'Aix et le groupe d'intervention régional (GIR) de la police de Paca, opérait depuis fin 2012-début 2013, selon Mme Moyal.

Revendus à des particuliers sur internet

Les "petites mains" de l'organisation dérobaient de l'outillage professionnel dans des boutiques spécialisées, sur des chantiers ou en forçant des véhicules d'artisans, sans jamais commettre aucune violence ni utiliser d'arme. Les outils étaient ensuite revendus "quasi-exclusivement à des particuliers via internet", a expliqué la procureure de la République d'Aix-en-Provence. Les 15 perquisitions réalisées au moment de l'interpellation ont permis la saisie de quelque 4.000 objets en tout, obligeant la gendarmerie à louer trois poids lourds et des containers pour les entreposer. Pour tenter de les rendre à leurs propriétaires, un site internet a été mis en place. Quelque 500.000 euros d'avoirs criminels (liquide, placements financiers, voitures) ont également été saisis dans l'opération.

Plus de 300 vols

A ce stade de l'enquête, plus de 300 vols ont été répertoriés sur des chantiers ou dans des magasins de bricolage et plus d'un millier de vols à la roulotte, aussi bien dans le sud de la France que dans d'autres régions, a énuméré Mme Moyal. Le préjudice total est estimé à au moins 1 million d'euros.
 

Sur le même sujet

Concert de Céline Dion à Marseille 18 juillet 2017

Près de chez vous

Les + Lus