Elections municipales partielles en Italie: Gênes, bastion historique de la gauche, passe à droite

© LaPresse/Marco Cantile/MAXPPP
© LaPresse/Marco Cantile/MAXPPP

Elections test en Italie, à quelques mois des législatives: l'alliance de droite remporte les municipales partielles. Les partis de Silvio Berlusconi (Forza Italia) et de Matteo Salvini (Ligue du Nord) s'imposent dans la quasi totalité des 22 villes concernées par le vote, dont Gênes, en Ligurie. 

Par V.K avec AFP

 L'alliance de droite a remporté les élections municipales partielles de dimanche en Italie, imposant une cinglante défaite à la gauche, représentée par le parti centre-gauche au pouvoir, le Parti Démocrate, emmené par l'ancien chef du gouvernement, Matteo Renzi. Cette élection faissait figure de test, quelques mois avant les législatives, prévues en février 2018. Comme en France la semaine dernière, le scrutin a été marqué par une faible participation (46%). 

Les partis de Silvio Berlusconi (Forza Italia) et de Matteo Salvini (Ligue du Nord) l'emportent dans la quasi totalité des 22 villes concernées par le vote.

L'un des résultats les plus symboliques est celui de Gênes (Ligurie), bastion historique de la gauche qui sera désormais administré par la droite. 
Cette dernière l'emporte au total dans 16 des 22 chefs-lieux en jeu dont La Spezia (Ligurie), Vérone (Vénétie) ou Piacenza (Emilie-Romagne), tandis que la gauche se console en gagnant à Padoue (Vénétie) ou Lucques (Toscane).

Défait dès le premier tour dans la plupart des villes où il présentait des candidats, le Mouvement 5 étoiles de l'ancien comique Beppe Grillo (M5S, populiste) était lui quasiment absent de ce scrutin.




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Centre de soins pour les flamants roses

Près de chez vous

Les + Lus