Des “go-fast” chargés de drogue interceptés en Méditerranée

ILLUSTRATION de spécialistes du go fast en mer / © PATRICE COPPEE / AFP
ILLUSTRATION de spécialistes du go fast en mer / © PATRICE COPPEE / AFP

Des bateaux de type Zodiac transportaient 2,3 tonnes de cannabis. Les douanes françaises et espagnoles les ont interceptés au début du mois de juillet "en Méditerranée", une localisation quelque peu vague.

Par AFP / ND

Plusieurs bateaux transportaient 2,3 tonnes de résine de cannabis. Mais ils n'ont pas résisté à l'opération Pascal 2017, montée par les douanes françaises et espagnoles. Entre le 3 et le 17 juillet, les moyens aériens, maritimes et terrestres de ces deux pays ont été déployés sur trois opérations de convoyage de drogue entre l'Afrique du Nord et l'Europe.

Le 7 juillet, "un transport de drogue sur un go-fast semi-rigide avec plusieurs dizaines de ballots à bord", a été identifié par des avions. La Garde civile espagnole a saisi 600 kg de résine de cannabis déchargées dans une camionnette à Algesiras, en Andalousie et arrêté le chauffeur. Le 10 juillet, "après plusieurs heures de traque en mer, les forces françaises et espagnoles ont pris en chasse et intercepté un nouveau go-fast (convoyage de drogue à vive allure), "alors qu'une partie de la cargaison (était) jetée en mer par les trafiquants". Les quatre membres d'équipage ont été arrêtés et 1,1 tonne saisie.

Le 14 juillet, un hélicoptère français a repéré une nouvelle embarcation "chargée de ballots de résine de cannabis". Après avoir assisté au débarquement de la marchandise sur une plage proche de Gibraltar, les forces de l'ordre ont "arrêté le chauffeur de la camionnette ayant récupéré 600 kg de résine de cannabis".

A lire aussi

Sur le même sujet

Le maire de La Bastidonne

Près de chez vous

Les + Lus