Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Embrun : forte mobilisation contre le départ forcé de 21 migrants

Un rassemblement en soutien à des jeunes migrants menacés d'expulsion, a lieu ce matin devant le Centre d'Accueil et d'Orientation d'Embrun. La préfecture des Hautes-Alpes a donné l'ordre de transférer 6 d'entre eux vers 10h à Gap. De nombreuses associations appellent à se mobiliser en urgence.

Par Ghislaine Milliet

Associations et collectifs se mobilisent en urgence ce matin, pour tenter d'empêcher le transfert vers Gap de six migrants, parmi les 21 hébergés au CAO (Centre d'accueil et d'orientation) d'Embrun, menacés d'expulsion, en vertu de l'accord de Dublin.
Depuis la mi-mai, ces jeunes Soudanais, Afghans et Errythréens ont entamé une grève de la faim pour protester contre leur expulsion du territoire français. 
L'accord de Dublin spécifie qu'un demandeur d’asile peut déposer son dossier uniquement dans le pays où il a été enregistré par les autorités pour la première fois. Pour ces jeunes migrants, la France n'a pas été leur premier pays d'accueil sur le continent européen. Ceratains d'entre eux sont d'abord arrivés en Norvège ou en Italie, pays vers lesquels ils doivent être expulsés. D'autres risquent d'être renvoyés dans leur pays d'origine, où ils sont menacés de mort.
Les inter-collectifs régionaux demandent la levée de l'application des accords Dublin, et ont écrit une lettre au nouveau président Emmanuel Macron.


A lire aussi

Sur le même sujet

Un homme tué par balle à Tourrettes-sur-Loup

Près de chez vous

Les + Lus