LEGISLATIVES : les 9 femmes élues députée en Provence-Alpes (DIAPORAMA)

Parmi les 25 députés de Provence-Alpes, 9 sont des femmes. Mise à part Valérie Boyer, LR, réélue à Marseille, qui sont ces nouveaux visages ?  

Par Jacques Paté

Une assemblée nationale féminisée (223 sièges), c'est une réalité à l'issue du 2eme tour des élections législatives. En Provence-Alpes, les électeurs ont choisi 9 femmes pour siéger au Palais- Bourbon, mais les hommes restent majoritaires avec 16 députés.

Les femmes élues en Provence-Alpes



Les élues sont les suivantes: 
  • Valérie Boyer ( Bouches du Rhône)
  • Claire Pitollat (BDR)
  • Alexandra Louis (BDR)
  • Cathy Racon-Bouzon (BDR)
  • Monica Michel (BDR )
  • Anne-Laurence Pétel (BDR
  • Brune Poirson (Vaucluse)
  • Delphine Bagarry (Alpes de Haute-Provence)
  • Pascale Boyer  (Hautes-Alpes)

Sur les 9 élues, il faut noter que 8 portent l'étiquette La République en Marche et une seule Les Républicains, Valérie Boyer, réélue à Marseille.  

Communiqué du Haut Comité à l'égalité entre les femmes et les hommes

La part des femmes à l’Assemblée nationale connait une progression sans précédent : 223 femmes ont été élues, soit 38,65% des député.e.s. Pour rappel, à l’issue du quinquennat 2012-2017, l’hémicycle était composé de seulement 155 femmes, soit 26,9% des élu.e.s.

Cette évolution de près de 12 points a été permise par l’effet conjugué des contraintes – loi sur le non cumul des mandats et doublement des pénalités financières pour les partis ne respectant pas la parité des candidatures – et l’objectif affiché de parité de la part du parti de la majorité présidentielle, arrivé largement en tête lors de ce second tour des élections législatives.

Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) note toutefois que, si les femmes représentaient 42,4% des candidat.e.s, elles sont 38,65% avoir été élues. Elles ont donc, sans conteste, été plus souvent investies que leurs collègues hommes dans des circonscriptions difficiles.

Le partage des places doit désormais se traduire par un réel partage du pouvoir à l’Assemblée, aussi bien au Bureau qu’à la tête des commissions. Pour rappel, depuis 1958, 15 hommes se sont succédé à la Présidence de l’Assemblée et aucune femme n’a occupé cette fonction. En 2012, le Bureau de l’Assemblée (Présidence, vice-présidence, secrétaires et questeur.rice.s), tout comme la présidence des commissions, comptaient environ un tiers de femmes.

« Cette évolution sans précédent de la part des femmes élues à l’Assemblée nationale est une avancée remarquable pour un partage effectif des responsabilités entre les femmes et les hommes, preuve que la parité n’est plus une option mais une exigence démocratique. » estime Danielle BOUSQUET, Présidente du Haut Conseil à l’Egalité

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Lucien Favre

Près de chez vous

Les + Lus