LEGISLATIVES. Dix choses à savoir pour voter par procuration pour le 2nd tour

© Maxppp/Jean-François FREY
© Maxppp/Jean-François FREY

Le second tour des élections législatives aura lieu ce dimanche 18 juin. Si vous ne pouvez pas vous rendre aux urnes, vous pouvez encore décider de voter par procuration. Voici dix choses à savoir pour faire vos démarches.

Par Annie Vergnenegre

1. Un mandataire = une procuration

C'est la personne qui votera à votre place. Celle-ci doit impérativement être inscrite sur les listes électorales de la même commune que vous. Elle peut cependant dépendre d'un autre bureau de vote. Attention, le mandataire ne peut détenir qu'une seule procuration établie en France.

2. Une procuration = un scrutin


Une procuration est établie pour un seul scrutin, il faut donc préciser s'il s'agit du premier ou second tour. Si vous prévoyez d'être absent pour les deux tours de scrutin, il faut alors prévoir de faire une procuration limitée dans le temps. Il est possible de choisir le même mandataire pour les deux tours de l'élection ou bien désigner un mandataire différent pour chaque tour.

3. Formulaire en deux exemplaires

Le formulaire est téléchargeable sur internet, cela vous fera gagner du temps au guichet. Attention il faut le remplir en deux exemplaires.
Vous devez déposer ces formulaires dûment remplis dans n'importe quel commissariat ou gendarmerie. Vous pouvez aussi vous rendre au tribunal d'instance de votre domicile ou de votre lieu de travail. Une fois ces formalités accomplies, un récépissé vous sera remis. Sachez par ailleurs, que vous n'avez pas à prouver l'identité ou l'adresse du domicile de votre mandataire lors de l'établissement de la procuration.

4. Prévenir votre mandataire

C'est à vous d'avertir le mandataire à qui vous avez donné procuration car aucun document ne lui sera adressé avant le vote. Le jour du scrutin, cette personne a juste besoin d'être munie de sa pièce d'identité (carte nationale d'identité, passeport ou permis de conduire) et de votre nom. 

5. Aller dans votre bureau de vote

N'oubliez pas de préciser à votre mandataire le bureau de vote dont vous dépendez car le jour du scrutin, c'est là qu'il devra voter avec votre procuration. 

6. Pas de justificatif à fournir 

La raison pour laquelle vous ne pouvez pas voter vous-même le jour du scrutin ne regarde que vous. Vous n'avez pas de justificatif à fournir sur le motif de votre absence, qu'il s'agisse d'une obligation professionnelle, de vacances, ou autre... 

7. Jusqu'au jour du vote

En théorie, une procuration peut être établie jusqu'au jour de scrutin. Mais attention aux délais incompressibles d'acheminement de la procuration au bureau de vote. Il convient, par prudence, d'effectuer les démarches le plus tôt possible.

8. Voter quand même 

Imaginons que vous ne soyez finalement pas absent comme prévu le jour du vote. Vous pouvez déposer vous-même votre bulletin dans l'urne, à condition de vous présenter au bureau de vote avant votre mandataire

9.  En cas d'impossibilité à vous déplacer 


Si votre état de santé vous empêche de vous déplacer, vous pouvez demander à ce qu'un personnel de police se déplace à votre domicile pour établir la procuration. Il faut pour cela faire une demande de déplacement par écrit en y joignant un certificat médical ou un justificatif de l'infirmité.

10.  Résilier sa procuration 

Enfin, sachez que vous pouvez résilier votre procuration pour voter directement ou pour changer de mandataire. Les modalités sont les mêmes que pour l'établissement de la procuration.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Jouques, "Territoire zéro chomage"

Près de chez vous

Les + Lus